Entretiens

 « Ce n’est pas le moment de parler de demain. »

A quoi ressemblera l'édition spéciale des Napoleons, qui se tiendra le 16 juillet au stade Roland-Garros ? Quels seront les thèmes abordés ? C'est pour en savoir plus sur cet événement d'exception que MyEventNetwork est allé à la rencontre de Mondher Abdennadher et Olivier Moulierac, co-fondateurs des Napoleons. Interview exclusive. 

Publié le 01/07/2020 à 16:48, mis à jour le 10/07/2020 à 11:56.

Photo d'Olivier Moulierac et Mondher Abdennadher
© DR

Comment en êtes-vous venu à conceptualiser l’édition spéciale des Napoleons au stade Roland-Garros ? 
Nous avons tenté de maintenir notre Sommet à Arles jusqu’à la dernière minute, malheureusement cela n’a pas été possible. Nous avons donc consulté notre communauté. Tous étaient désireux de se réunir, de se confronter à cette crise, et de se poser les bonnes questions tous ensemble. L’édition spéciale du 16 juillet ne remplace par Arles, c’est une sorte de sommet de la résistance. 

Quelles en seront les particularités ? 
L’édition spéciale se tient à Paris et ne dure qu’une seule journée. Nous avons conservé une approche très « Napoleons », avec des formats qui vont s’adapter au lieu, des intervenants qui vont nous aider à mettre les choses à plat, à envisager des perspectives, qui invitent au débat. Il y aura aussi des keynotes, avec des personnalités qui feront part de leur vision particulière. Enfin, certains intervenants seront en live stream, en direct des Etats-Unis, de Nouvelle Zélande ou d’Angleterre. La constance : tous ces gens sont des acteurs extrêmement engagés et des faiseurs. 

Quels en seront les speakers ? 
Seront présents : Jean Jouzel, climatologue, le PDG d’Orange Stéphane Richard, Philippe Torreton, Anne Laure Kiechel, Etienne Klein, le défenseur des droits Jacques Toubon, le PDG de SNCF voyageurs Christophe Fanichet, et d'autres à venir...

Le thème « 2020 » est très vaste, qu’englobe-t-il ? 
Nous voulons être dans le présentisme absolu. Nous estimons que ce n’est ni le moment, ni le lieu de parler de demain. Il est important de se préoccuper de ce qui se passe maintenant. Cette crise a changé notre vision du temps, les sujets d’engagement sont devenus très importants (l’égalité homme femme, l’inclusion, le rapport vie/ travail) et ont bouleversé beaucoup de concepts. C’est aussi l’occasion de se questionner sur la création de valeurs. Cela a toujours été dans l’ADN des Napoleons : parler d’innovations pour créer de la valeur nouvelle. 
Nous cherchons à être le plus pragmatique possible : montrer des projets concrets et se dire qu’ensemble, on peut le faire. Nous donnons la parole à des faiseurs sur des sujets d’impact, de raison d’être etc. La crise accélère ces sujets, tout le monde comprend que c’est important. 

Vous dites vouloir être ancré dans le présent, alors que tout le monde parle du « monde d’après »…
Avant de réinventer, il faut déjà voir ce que l’on est en train de vivre et comment développer une conscience la plus éclairée possible sur ce présent. Sans cela, notre projection sur l’avenir et sur le progrès risque d’être mal engagée. Il faut prendre le temps de revenir sur les choses.

Pensez-vous que cette crise va changer durablement la donne ? 
C’est un moment de bifurcation de l’histoire. Nous avons tous vécu au même moment la même sidération. 
Les réponses seront-elles les mêmes pour tous ? Cela dépendra probablement des pays, des cultures… Les réponses ne seront pas les mêmes mais elles seront liées : sur les sujets d’environnement, de mobilité, de collaborations économiques… Cela va être essentiel de penser différemment, ensemble. 

La mission des Napoleons aujourd’hui est-elle encore plus d’actualité ? 
La question que nous nous posons est celle de la responsabilité. Nous avons lancé les Napoleons avec l’objectif de créer un réseau social ayant une dimension culturelle forte et plaçant l’humain au centre. L’entraide, la solidarité, le fait de créer du lien sur des bases communes, pour travailler ensemble sont plus que jamais déterminants. Nous avons désormais des preuves tangibles de l’intérêt d’aller vers une vision à impact dans tous les domaines pour s’inscrire dans le progrès le plus positif. 
Il y a une réelle accélération de la volonté d’engagement de notre communauté. Et nous sommes là pour accompagner les acteurs économiques et acteurs de l’innovation à impact dans cette transition. 

2020, et après ? Les Napoleons vont-ils durablement faire évoluer leurs événements ?
Sur le plan de la conscience et de l’engagement ça ne change rien. Sur le plan des formats, nous avons toujours voulu abolir la frontière entre le digital et le physique. Nous sommes nativement hybrides. Nous animons toute l’année notre communauté des Napoleons, mais nous avons besoin de nos deux grands rendez-vous annuels qui nous permettent de nous réunir. Les Sommets reprendront dès que possible. Quant à savoir ce qu’il adviendra de l’édition spéciale, seul l’avenir nous le dira. Mais il est vrai que notre communauté est en demande d’événements sur Paris…

En savoir plus sur...

Les événements rattachés

À lire aussi