L’édito

Réparer le(s) vivant(s)

Réparer. Tel était le thème de la 17e édition du sommet Les Napoleons qui se tenait la semaine dernière à La Baule. Réparer quand, au même moment, d’autres détruisent. Quand piquer une paire de sneakers dans un magasin vandalisé est sensé dire quelque chose d’un mal-être dans la société.

Par Laurence Rousseau, publié le 05/07/2023 à 16:54, mis à jour le 05/07/2023 à 16:54.

Réparer le(s) vivant(s)
© DR

Quand collectivement nous détruisons notre environnement par un trop plein de consommation. A chaque épisode d’émeutes urbaines, refont surface les mêmes incompréhensions, les mêmes questionnements, les mêmes diagnostics, les mêmes fausses bonnes réponses. Et puis, une actualité chassant l’une, on passe à autre chose. On remet le couvercle sur la marmite jusqu’au prochain bouillonnement.

Alors sur qui et sur quoi s’appuyer pour réparer ? Pas sur des institutions politiques disqualifiées par trop de promesses non tenues, nous disent les Français interrogés par l’Ifop pour les Napoleons, mais plus vraisemblablement sur tous ces Doers qui, chacun dans leur domaine, font leur part. Mais quand bien même ces derniers ont à cœur de transmettre, ils ne suffiront pas à la tâche s’ils ne sont pas accompagnés par un élan global dépassant des clivages de plus en plus marqués.

L’événementiel est souvent présenté comme d’un puissant ciment social (lire notre entretien avec le maire de Deauville, Philippe Augier). Il peut l’être en effet, et démonstration en est faite à chaque fois que la France se fait heureuse et victorieuse. Comme en 1998 et 2018 par exemple. Ce sera le cas l’an prochain quand nous serons fiers d’accueillir le monde pour les Jeux olympiques et paralympiques, et d’offrir une fête à nul autre pareil sous des cieux pacifiés. Nous serons au rendez-vous du challenge, c’est certain. Quant au ciment social, c’est dès maintenant qu’il faut le préparer en choisissant avec soin les bons ingrédients. 

À lire aussi

Image
time out

Time out !

Après les semaines que nous venons de passer, peut-on faire comme à la récré et réclamer un “Pouce”...