News

Le sens au top des préoccupations

Le 10 octobre, Wellcom a dévoilé les résultats de l’Observatoire du sens, réalisé avec Viavoice. L’étude explore trois typologies et décortique le besoin de sens pour les marques et sa signification pour les Français. 

Publié le 11/10/2019 à 18:10, mis à jour le 11/10/2019 à 18:10.

Illustration observatoire du sens
© DR

« Donner du sens à sa marque, oui mais comment ? » s’interroge Wellcom. L’étude, dévoilée le 10 octobre, révèle cinq grands enseignements.

  1. Le besoin de sens s’installe durablement. 56 % des Français pensent que donner un sens à ce que l’on fait et à la vie en général est de plus en plus important.
  2. Parmi les familles déjà identifiées en 2018*, deux sont en nette progression : les Engagés et les Enracinés. Une évolution quantitative (+ 4 %) de deux typologies de consommateurs qui confirme la progression de l’intérêt du sens sur les notions d’engagement sociétal. Alors que les deux autres familles, les Libéraux et les Sceptiques, sont en régression (- 4 %).
  3. Le sens est lié d’abord à des aspirations fondamentales sur des valeurs de qualité, de confiance, de proximité et d’utilité à l’économie (création d’emplois).
  4. La proximité avec la marque, tant psychologique que physique, se révèle être déterminante en termes d’image, d’intention d’achat, de mode de consommation ainsi que de communication employeur. Le sens ne peut être seulement incantatoire, il doit se révéler par des actions proches des préoccupations de la société et vérifiables au quotidien.
  5. Pour les marques dites “engagées”, un enjeu de notoriété et de récit et un enjeu d’adhésion au-delà de leur public cible. Si elles sont globalement appréciées, pour que le sens de leur action soit compris, leur arrivée relativement récente les confronte à un double enjeu : celui de la visibilité, mais aussi celui de leur histoire de marque.

Retrouvez l’analyse de Stratégies sur l’Observatoire Wellcom du sens. 

Et téléchargez l’étude complète et ses infographies. 

Les événements rattachés

À lire aussi