Ma parole !

Laval Virtual : « L’idée, c’est d’augmenter les sens humains »

Le Festival Laval virtual, dédié aux technologies immersives, s’est achevé le 24 mars après 4 jours intenses, qui ont permis de découvrir les dernières innovations en matière de réalité virtuelle et de réalité augmentée. Rencontre avec Maud Oukaltoum, responsable du pôle événementiel.

Par Cécile Blanchard, publié le 03/04/2019 à 13:06, mis à jour le 11/04/2019 à 15:44.

Photo de Maud Oukaltoum, responsable du pôle événementiel Laval Virtual
© Laval Virtual

Il est loin le temps où la réalité virtuelle n’intéressait que les scientifiques et le monde académique. Laval Virtual est devenu un événement incontournable, comment l’expliquez-vous ?
Maud Oukaltoum : Quand le festival a été créé il y a 20 ans, la technologie était loin d’être mature, c’était un pari sur l’avenir, initié par François d’Aubert, alors maire de Laval. De cette ambition est née l’association Laval Virtual qui est aussi un centre de ressources sur le sujet. Depuis, plusieurs écoles se sont spécialisées dans la réalité virtuelle à Laval, et des entreprises du secteur se sont installées. Aujourd’hui, la technologie elle-même a évolué : on trouve des casques de réalité virtuelle à des prix abordables. Et le public est beaucoup plus large. Les technologies immersives intéressent de nombreux domaines : la santé, l’immobilier, le sport, la publicité, le jeu… 

Les réalités virtuelle et augmentée ont-t-elles des applications concrètes pour les médias, la publicité et la communication ?

Le public vit une expérience. Ça le rend plus captif. 

Certaines marques ont déjà expérimenté ces technologies avec succès. Je pense à Pepsi Max par exemple, qui avait installé des écrans sur un abribus (en 2014 NDR) : les gens pensaient regarder la rue et ils voyaient apparaître des soucoupes volantes, un tigre, etc. D’autres s’en servent pour proposer de nouvelles expériences de shopping. Adidas a ouvert un showroom avec une expérience en réalité virtuelle, dans laquelle le client se mettait dans la peau d’un joueur de l’UEFA. Etam a intégré la réalité augmentée dans son appli, permettant d’ajouter son mannequin star en lingerie dans n’importe quel lieu, etc. Les possibilités sont multiples. 

Que peuvent apporter les technologies immersives aux marques et aux consommateurs ?
L’idée c’est d’augmenter les sens humains. Ce n’est plus de la science-fiction. On se dirige petit à petit vers un « humain augmenté ». Avec la réalité virtuelle et la réalité augmentée, le public vit une expérience, et il retient les informations en étant en interaction. Ça le rend plus captif. Ces technologies immersives offrent de nouvelles façons de toucher ses cibles. 

Les événements rattachés

mer. 20 mar
dim. 24 mar
Laval
Technopole - Place de Hercé
Replay

Laval Virtual - 21ème édition

Image
affiche Laval Virtual

09:30

Laval Virtual, le salon dédié à la réalité virtuelle, à la réalité augmentée et aux techniques...

À lire aussi