News

Agency futures : les agences face au « New Deal »

Fort du succès de la première conférence Agency Futures, en juin 2019, Mind propose deux nouveaux rendez-vous sous la thématique « New Deal » : une première conférence de lancement en ligne, le 23 juin, sera consacrée à « Restaurer la confiance par une pratique publicitaire engagée ». Elle sera suivie d’un événement physique, le 2 octobre, qui questionnera la place des agences après crise. Johana Sabroux, Directrice Clubs pour mind, nous en dit plus.  

Publié le 17/06/2020 à 17:46, mis à jour le 17/06/2020 à 17:46.

Johana Sabroux, Directrice Clubs pour mind
© DR

Vous organisez Agency Futures sous le thème du « New Deal » pourquoi ce thème ? 
Nous avons lancé la première conférence Agency Futures en juin dernier et nous posions alors la question de la fin d’un modèle d’agence. Or, les interrogations sont toujours là. La crise les rend même encore plus prégnantes : comment va s’organiser le marché, comment les agences vont-elles réagir, comment valoriser leurs apports ? Nous avons dû décaler l’événement physique Agency Futures au mois d’octobre mais il nous a semblé important de proposer un temps de discussion et d’échange sur cette notion de new deal et sur la place de l’agence après la crise. 

Vous organisez une conférence en ligne et un événement physique : les deux se répondent-ils ? 
Nous allons semer les graines de la réflexion dès le 23 juin et poursuivre la réflexion le 2 octobre. Elles sont complémentaires. 

Concrètement, comment vont se passer ces deux événements ?  
La conférence de lancement, le 23, est une table ronde avec plusieurs intervenants, sur le thème « Restaurer la confiance par une pratique publicitaire engagée ». Dès les premiers temps de la crise, la publicité a été prise pour cible, notamment sur les réseaux sociaux. L’un des enjeux à venir va être de changer la vision négative de la publicité en expliquant ses apports pour l’économie, mais aussi en adoptant d’autres postures, plus engagées. Comment recréer du sens dans les pratiques de communication et susciter de l’engagement ? C’est un enjeu majeur pour la reprise. 
Le deuxième temps, le 2 octobre, sera une matinée d’échanges et de discussion sur « quelle place pour l’agence après la crise ? » L’idée est de se questionner sur la place des agences et du consulting, sur les modèles d’organisation, sur les politiques RH, mais aussi sur la valorisation des agences. 
C’est une conférence où on se dit les choses clairement, sans tabous. Nous voulons poser les choses et contribuer à construire l’agence et le marché de demain. 

Votre événement Agency Futures de l’an dernier questionnait déjà sur la place des agences et leur mutation. Qu’est ce qui change ? 
Aujourd’hui, le secteur ne peut plus faire l’économie d’un questionnement. Le questionnement reste similaire mais l’urgence et la nature des réponses a probablement changé. Sur l’organisation du travail par exemple : avec ces mois de télétravail, il peut être envisageable de supprimer les locaux par exemple. De même, la question de la rémunération des appels d’offres va probablement revenir sur le devant de la scène. 
Il en va de même pour la publicité responsable, qui a longtemps été considérée comme réservée aux utopistes. Aujourd’hui, la RSE irrigue profondément toutes les décisions et prises de position. Ce n’est pas tant la nature des questions qui a changé que la nature des réponses. Nous n’allons pas tout résoudre, ce sont des réflexions engagées sur le long terme, notamment au sein de notre Club Agency Futures, et qui vont probablement évoluer au fur et à mesure. 

Les événements rattachés

ven. 02 oct
Paris 8e
Maison des Travaux Publics
Replay

Agency Futures #2

Image
Agency futures 2020

08:30

Le vendredi 2 octobre 2020 de 8h30 à 12h30, mind organise la 2e édition de Agency Futures à la...

À lire aussi