Entretiens

« Le One to One Experience Client de Biarritz permet de prendre le pouls d’un marché qui avance très vite ! »

Interview croisée entre Sonia Mamin, directrice des événements One to One, groupe Comexposium, et Bruce Hoang, directeur de la communication digitale & data, Orange. Ou la vision organisateur / client ! 

Publié le 12/09/2023 à 16:23, mis à jour le 12/09/2023 à 16:37.

Sonia Mamin et Bruce Hoang
© DR

Sonia Mamin :  Une nouvelle édition se profile pour l’événement de Biarritz, désormais appelé le One to One Expérience Client. Ce changement de nom correspond-il à un nouveau positionnement ?

Notre événement s’appelait en effet le One to One Digital Marketing. Au regard de l’évolution du marché, des besoins et de l’approche des clients sur ces thématiques-là, nous pensons qu’aujourd’hui c’est l’expérience client qui focalise au quotidien l’attention des marketeurs. Avec 3 piliers majeurs que sont l’acquisition, le marketing client et la Data/IA, ces deux derniers domaines faisant partie intégrante des directions marketing désormais.

Notre sujet est véritablement la data au service des métiers du marketing (...)

Notre sujet est véritablement la data au service des métiers du marketing, les dimensions d’exploitation, de réconciliation, et de gouvernance de la donnée dans l’ensemble de l’écosystème des entreprises, à des fins d’acquisition, etc.

Cela vous fait-il parler à une cible plus large ?

S.M. : En effet, mais cela nous permet surtout de mieux identifier les invités à l’événement. En fonction des organisations, les entreprises peuvent avoir une direction marketing englobant l’ensemble des métiers, quand d’autres auront une direction dédiée à l’expérience client, ou à la Data. Donc oui, nous pouvons parler à une cible plus large mais surtout mieux caractérisée par rapport aux besoins métier. C’est indispensable pour bien les faire matcher avec les prestataires de solution qui viennent à leur rencontre durant l’événement.

Le One to One Expérience Client se distingue par un très fort contenu. Cela renforce la notion d’expérience que vous souhaitez donner ?

S.M. : Le contenu a toujours fait partie de l’ADN de nos événements One to One. Cela correspond à la fois à notre positionnement Premium mais aussi aux attentes des participants qui veulent s’inspirer – avec des prises de parole de philosophes, d’athlètes de haut niveau, etc. - et s’informer. C’est aussi un moment de pause dans l’activité quotidienne qui permet d’échanger avec ses pairs. Cette année, l’intégration d’un pôle Data/IA vient par ailleurs enrichir ce contenu, avec beaucoup de partage d’expériences.

Bruce, vous faites partie du Comité éditorial du salon, comment avez-vous identifié les thèmes porteurs de cette édition ?

Bruce Hoang : nous avons bien évidemment regardé les thèmes d’actualité, que ce soient les grands mouvements de société, les sujets économiques ou encore environnementaux qui nous impactent directement en tant que marques. Nous sommes dans un contexte de permacrise où les sujets comme celui de l’inflation ont des impacts directs et immédiats, quand l’aspect sociétal peut également devenir un marqueur important pour la marque. Dans ce monde « VUCA » (volatile, incertain, complexe et ambigu), le rôle de notre comité éditorial est d’instruire des sujets-clés pour les marques et ce qui fait la différence, c’est la capacité de relier l’expérience de marque à l’expérience client.

Aujourd’hui, on ne peut plus faire de promesses en inadéquation avec les preuves concrètes, ou bien ne pas s’engager sur des thématiques sociétales.

Aujourd’hui, on ne peut plus faire de promesses en inadéquation avec les preuves concrètes, ou bien ne pas s’engager sur des thématiques sociétales. En Europe, nous sommes par exemple très en retard sur les sciences comportementales par rapport au monde anglo-saxon. Et quant à l’AI générative, la question n’est pas tant de savoir si on doit l’utiliser, mais bel et bien comment l’utiliser pour être au plus proche des insights des clients.

Justement, l’intelligence artificielle et l’IA générative nourrissent beaucoup de fantasmes. Comment en tirer parti toujours avec l’éthique en toile de fond ?

B.H. : C’est bien là tout le sujet et l’ADN de notre conférence de Biarritz ! Quand nous arrivons à destination, nous nous déconnectons de notre quotidien pour nous réancrer dans la réflexion. Et le off y est extrêmement dense, toutes les parties prenantes échangent en permanence dans une expérience à échelle humaine. Il n’y a qu’ici que l’on trouve ce haut niveau d’échanges.

Quelles est la journée type d’un participant au One to One Experience Client ?

S.M. : Cette année l’événement se déroulera au Bellevue et au Casino de Biarritz car nous avons enregistré une belle croissance, avec 800 participants attendus. La moitié d’entre eux viendront depuis la région parisienne avec un train spécialement affrété par la SNCF. Chaque invité possède son planning de rendez-vous one to one en avance, et a la possibilité d’assister à nos conférences plénières ou à nos ateliers et workshops. Les témoignages de clients sont très plébiscités, ils permettent d’obtenir des KPIs intéressants. Des rendez-vous business, du contenu, des moments de convivialité et de networking où l’ensemble de la communauté se rassemble au cours des soirées, tel est le programme type d’un participant !

En tant que client du One to One Biarritz, quel est votre retour d’expérience ?

B.H. : Présent depuis plusieurs années à l’événement, j’y réalise mon parcours habituel avec mes rendez-vous qui me permettent de rencontrer les bonnes personnes en un minimum de temps.

Par sérendipité parfois, émerge la solution à une problématique donnée.

On a beau connaître une partie des prestataires, à chaque fois je repars avec une ou deux idées à tester de manière opérationnelle. Par sérendipité parfois, émerge la solution à une problématique donnée. Enfin, ici je prends le pouls d’un marché qui avance très vite, j’ai accès à de l’information ultra-stratégique et que je n’aurai pas ailleurs. C’est donc un événement qui m’est utile !

Les événements rattachés

À lire aussi

Image
Il y a toujours un plan B

Il y a toujours un plan B

J-100. La flamme olympique s’est allumée en Grèce, acte symbolique et dernière ligne droite d’une...