Entretiens

"Durant les Cannes Lions, notre French Connexion sera un lieu dédié à la communauté française, avec une ouverture à l'international" 

Pascal Cübb, président de l’IAA France et CEO de Sunglasses, nous parle de son nouveau mandat et de ses prochains projets. 

Publié le 14/02/2024 à 12:11, mis à jour le 14/02/2024 à 16:30.

Pascal Cübb
© DR

L’observateur et acteur de la communication que vous êtes estime qu’auparavant la pub faisait rêver, maintenant elle communique du sens et de la valeur. Ne faudrait-il pas qu’elle réenchante le monde également ? 

C’est bien là tout l’enjeu ! On peut donner du sens et de la valeur sans perdre son humour et/ou sa créativité. Depuis 20 ans, on parle de transformation du secteur, quand nous devrions parler de mutation. Ce que l’on retient essentiellement de la publicité c’est son aspect consumériste et capitaliste, alors qu’elle revêt beaucoup d’autres valeurs. Mais la mutation de l’industrie doit être considérée par toutes les parties prenantes, à savoir les agences, les médias, les AdTech, les marques, ou encore les organisations professionnelles. Or il faut bien avouer que l’on demeure beaucoup dans l’entre-soi, et qu’il y a peu d’échanges, de partages et de débats. C’est aussi vrai dans la société en général, où prédomine aujourd’hui la radicalité.

Nous sommes tous plus ou moins capables de faire des actions engageantes et d’embarquer les gens avec nous.

Ce n’est donc pas tant la transformation technologique qui est primordiale, même si le sujet de l’IA est évidemment très prégnant, mais c’est l’humain qui doit porter et incarner la mutation. Nous sommes tous plus ou moins capables de faire des actions engageantes et d’embarquer les gens avec nous. Après, cela fonctionne ou pas, mais l’important c’est d’agir. 

Le prochain congrès mondial de International Advertising Association (IAA) se tiendra en Malaisie en mars prochain. En tant que président du chapitre France, qu’attendez-vous de ce rendez-vous ? 

Si j’ai accepté la mission que l’on m’a proposé pour l’IAA, c’est pour changer le monde car je demeure avant tout un utopiste ! L'intérêt de s’impliquer, c’est d’essayer de faire bouger les lignes, de transgresser parfois, de bousculer les gens avec ceux que j’ai la chance d’avoir auprès de moi au board du chapitre français de l’association, ou que je côtoie dans mes autres activités.

Cette année, l’IAA organisera son 45e congrès à Penang en Malaisie, événement au cours duquel se retrouvera toute l’industrie mondiale de la publicité. Pour ma part, j’y représenterai le chapitre France que nous avons relancé en 2022. Aujourd'hui nous regroupons 16 membres représentatifs du secteur. Ma mission est transversale - ce qui me va bien - et la dimension internationale est évidemment très importante pour représenter la France sur ces grands rendez-vous mondiaux. C’est d’ailleurs la question que l’on se pose chaque année lors des Cannes Lions : Où est la France ? Certes il reste encore Havas mais c’est vraiment le dernier voyage gaulois, et la marque n’est pas là pour représenter le pays mais ses différentes expertises. 

Justement, parlons des Cannes Lions dont vous êtes un habitué. Que préparez-vous pour cette année ? 

Je vais privatiser un espace au sein de l'hôtel Croisette Beach Cannes MGallery durant toute la semaine, pour pouvoir générer de la rencontre très qualitative entre professionnels. Ce sera notre “French Connexion”, du nom de la soirée que nous avons réalisée l’an dernier, un lieu dédié à la communauté française mais avec une ouverture internationale. J’aurai également mon Studio au cœur des Cannes Lions, en partenariat avec Act Responsible, sur leur espace d'exposition dédié. Nous avons avec nous un certain nombre de sponsors tels qu’Euronews et de partenaires privés ou institutionnels. Tous les jours, nous produirons au minimum 6 émissions, en français comme en anglais, dont notre talk quotidien avec de grandes personnalités qui débrieferont de la journée. Nous sommes les seuls à faire cela, en dehors des grands networks internationaux. Ce sera donc une semaine cannoise encore plus dense qu’à l’accoutumée ! 

À lire aussi

Image
Il y a toujours un plan B

Il y a toujours un plan B

J-100. La flamme olympique s’est allumée en Grèce, acte symbolique et dernière ligne droite d’une...