Entretiens

"Avec de nouvelles expertises, MCI Group France renforce ses positions dans l’industrie du luxe"

Il n'y a pas que les JO Paris 2024 qui occupent l'esprit d'Arnaud Chouraki ! Pour MyEN, le directeur général de MCI Group France évoque également les dernières actualités de son groupe. 

Publié le 13/03/2024 à 14:29, mis à jour le 13/03/2024 à 14:38.

Arnaud Chouraki
© DR

En tant que patron d’agence contribuant au prochain Jeux olympiques et paralympiques, mais aussi en tant que citoyen, comment vivez-vous le JO bashing auquel nous assistons actuellement ? 

Hélas, cette question nous porte au-delà du traditionnel “Français éternel râleur” car le contexte global est assez compliqué. Je peux comprendre que ces Jeux ne soient pas la priorité des gens actuellement, et que cela va ajouter de la complexité et des désagréments dans leur vie quotidienne. A côté de cela, cela va être une fête formidable ! Nous allons célébrer les 100 ans des JO à Paris, et nous réunir autour du sport et de ses valeurs. Tout sera fait pour que nous participions à une fête fantastique au cours de laquelle, j’en suis sûr, les Français seront derrière leurs athlètes. 

MCI Group va concevoir et gérer le Club France à la Porte de la Villette. Que pouvez-vous nous en dire à date ? 

Nous avons gagné une consultation publique pour le CNOSF et le CPSF (les comités nationaux olympiques/paralympiques et sportifs français, ndlr) portant sur la conceptualisation, la production et la gestion du Club France. Pour la première fois, ces deux instances ont choisi de réaliser un Club France en commun, sur lequel nous attendons entre 15 et 20 000 personnes chaque jour. 

A l’intérieur de la Grande Halle de La Villette, nous aurons la grande scène de célébration des médaillés et des athlètes français.

A l’intérieur de la Grande Halle de La Villette, nous aurons la grande scène de célébration des médaillés et des athlètes français. Nous allons également gérer les hospitalités des partenaires du CNOSF et du CPSF, leurs espaces de show-casing, de restauration, d’animation, etc. En extérieur, se déploiera une fan zone géante au sein du Parc des Nations, vaste espace où seront implantés d’autres comités nationaux olympiques comme ceux du Canada, du Brésil, de la Slovénie, ou encore de la République Tchèque. Seront présentes également les 109 fédérations nationales sportives françaises qui feront découvrir leur discipline, sachant qu'il y a évidemment pour elles un enjeu de recrutement. 

Par ailleurs, nous allons travailler pour des partenaires étrangers des Jeux qui nous ont sollicités pour prendre en charge leur programme d’hospitalités, mais je ne peux vous en dire davantage. 

Comment se structure MCI Groupe France depuis le récent rachat de l’agence Matter ? 

MCI France existe depuis maintenant 25 ans. Il y a 2 ans, nous avons eu la volonté de créer un écosystème de marque pour faire évoluer celle-ci en MCI Group France, à l’image du groupe à l’international. Aujourd’hui, nous sommes sur un marché extrêmement mature, et tous nos compétiteurs ont des écosystèmes avec des expertises que nous nous devions d’acquérir.

L’an dernier, nous avons donc lancé en France Black Flower Agency, notre marque groupe dédiée au secteur du luxe, déjà présente à l’international depuis une dizaine d’années.

L’an dernier, nous avons donc lancé en France Black Flower Agency, notre marque groupe dédiée au secteur du luxe, déjà présente à l’international depuis une dizaine d’années. De facto, nos positions dans l’industrie du luxe se sont fortement renforcées, nous venons d’ailleurs de signer un contrat cadre avec LVMH. Ainsi nous faisons partie des 3 agences, avec TBWA et Havas, à être référencés mondialement par le groupe. 

Le groupe s’appuie également sur MCI Sports qui a une très grosse activité depuis deux ans, avec notamment la Coupe du monde de rugby pour laquelle nous avons orchestré le protocole présidentiel et officiel des 48 matchs. Parallèlement, nous avons développé Markus, un outil de gestion d’hospitalité protocolaire. MCI travaille par ailleurs pour beaucoup de fédérations sportives. Et toujours dans le sport, nous faisons partie des 3 agences sélectionnées pour assurer le protocole des Jeux olympiques. 

Par ailleurs, nous avions donc besoin d’embarquer l’expertise social media et brand content dans le groupe France pour répondre à n’importe quelle demande en termes de stratégie globale d’activation. C’est ce qui nous a amené à faire l’acquisition de Matter il y a quelques mois, une belle pépite apportant une brique supplémentaire qui change totalement le prisme d’un projet. 

Pour résumer, ce qui était MCI France auparavant est devenu l’agence MCI France, avec en marque ombrelle MCI Group France, entité qui comprend également notre DMC Ovation, MCI Sports, Black Flower Agency et Matter. 

Couvrez-vous désormais toutes les expertises souhaitées ? 

Non et j’imagine encore de nouvelles acquisitions. L’activité RP institutionnelles, que nous couvrons un peu avec l’agence Logos dédiée aux affaires publiques et basée à Bruxelles, répond à certains besoins de nos clients. Si aujourd'hui il doit y avoir des axes de développement, ce sera donc dans les RP institutionnelles et sans doute dans un studio créatif et IA.

À lire aussi

Image
Il y a toujours un plan B

Il y a toujours un plan B

J-100. La flamme olympique s’est allumée en Grèce, acte symbolique et dernière ligne droite d’une...