L’édito

Un beau lundi de concorde

Qu’elle a fait du bien cette journée du lundi 4 mars ! Une journée où la France a rallumé Les Lumières et envoyé un message fort au monde entier, en inscrivant dans sa constitution la liberté de toute femme de recourir à l’avortement.

Par Laurence Rousseau, publié le 06/03/2024 à 16:52, mis à jour le 06/03/2024 à 16:54.

Un beau lundi de concorde
© FranceTV

En cette semaine du 8 mars et de célébration de la Journée internationale des droits des femmes, cela a fait du bien de voir la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, première femme de l’histoire de France à présider ce Congrès du Parlement. D’entendre résonner dans l’hémicycle les noms de femmes qui ont porté les combats de la cause féminine. 

En dehors de la portée historique de cette journée, on aura pris également plaisir à contempler la grande famille des parlementaires visiblement émue de vivre ce moment. Une famille qui a parlé d’une voix quasi-unanime. Comme pour un départ en voyage incentive, ça chantait à bord des autocars menant les parlementaires à Versailles. Dans ce château qui n’est pas seulement le symbole de la monarchie absolue, comme ont pu le dire des esprits chagrins et/ou mal informés, mais aussi un haut lieu du pouvoir législatif de la Nation depuis 1789. Dans ses couloirs comme dans l'hémicycle, les selfies ont immortalisé le moment, les invectives ont laissé place aux embrassades. Oui, ce fut vraiment une belle journée.

À lire aussi

Image
Il y a toujours un plan B

Il y a toujours un plan B

J-100. La flamme olympique s’est allumée en Grèce, acte symbolique et dernière ligne droite d’une...