Les speakers de la semaine

Jacques-François Marchandise : un manifeste pour réinventer le numérique

Jacques-François Marchandise, co-fondateur et directeur de la prospective à la Fondation Internet Nouvelle Génération (FING) sera présent lors du festival Futur.e.s pour montrer que des alternatives sont possibles pour construire le monde numérique de demain.  

Photo Jacques François Marchandise
© DR

Vous allez participer à la conférence « Web, et si on faisait RESET » lors du festival Futur.e.s, le 13 juin. Quelle sera la teneur de votre intervention ?
Ces derniers mois, nous avons construit tout un travail afin de réfléchir au futur du monde numérique. Nous avons publié une tribune dans Le Monde le 26 janvier pour appeler à réinventer le numérique et sortir du fatalisme. Au lieu de se plaindre de ce qui ne va pas, nous pouvons agir ! C’est dans ce but que le 13 juin nous allons réunir plusieurs acteurs, signataires de notre tribune, pour se demander quels sont les leviers à actionner pour que le web de demain soit plus vertueux, plus écologique, plus équitable. L’idée est de mettre en lumière les acteurs qui se reconnaissent dans cette action et qui vont essayer, collectivement, d’œuvrer dans ce sens. 

Qui sont ces acteurs ?
Ils viennent d’horizon divers, et c’est ce qui est intéressant. Des acteurs du Green IT, c’est-à-dire l’empreinte écologique du numérique. Des acteurs territoriaux qui réfléchissent aux choix techniques à faire en faveur du territoire. Beaucoup d’acteurs issus du monde de la recherche, qui travaillent sur les libertés, les décentralisation des réseaux de demain, ou sur l’ouverture des algorithmes. Des acteurs de l’information qui luttent contre les fake news… Tous sont unis par la même envie : comment peut-on agir pour que les environnements numériques de demain soient plus conformes à nos idéaux ? 

Réinventer le numérique, c'est une tâche colossale...
A la FING, cela fait 20 ans déjà que nous réfléchissons à ces sujets. Effectivement, beaucoup d’acteurs se sentent trop petits pour agir seuls. Mais nous sommes là pour décloisonner et pour se projeter dans l’avenir. Aujourd’hui, nous assistons à la captation de la valeur par un tout petit nombre d’acteur mondiaux, ce qui a des conséquences graves en termes de pouvoir mais également en termes d’impact social. Le web est aussi une catastrophe environnementale, un espace de défiance en ce qui concerne la qualité de l’information, un dispositif de contrôle en termes de libertés publiques, etc. Nous devons préparer des alternatives au monde numérique tel qu’il s’annonce aujourd’hui, pour construire un monde numérique dont nous serons fiers. 

Pour en savoir plus sur la tribune pour réinventer le numérique et l'initiative #RESET.

Les événements rattachés

jeu. 13 juin
ven. 14 juin
Paris
Galerie des Gobelins
Replay

Futur.e.s 2019

Image
Futur.e.s 2019

09:00

Futur.e.s, c’est le festival de l’innovation numérique et durable. Pour sa dixième édition, l...

À lire aussi