Les speakers de la semaine

Benjamin Grange : « La RSE s'insère dans la réflexion sur la société digitale de demain. »

A l’occasion du 30e Colloque NPA / Le Figaro, Benjamin Grange interviendra lors de la table ronde baptisée « Tech for good, développement durable, RSE : le numérique au service de l’intérêt général. » Il y parlera des derniers travaux du Think Tank Culture Numérique, dont il est l'administrateur, qui portent sur la manière de bâtir une vraie société digitale. MyEventNetwork a voulu en savoir plus.

Publié le 06/11/2019 à 18:10, mis à jour le 07/11/2019 à 09:27.

Photo de Benjamin Grange
© DR

Vous intervenez lors du Colloque NPA / Le Figaro durant la table ronde baptisée « Tech for good, développement durable, RSE : le numérique au service de l’intérêt général. Pourquoi ? 
J’interviens en qualité d’administrateur du Think Tank Culture Numérique qui, depuis 6 ans, produit un certain nombre de travaux sur le numérique, avec le prisme de l’impact sociétal ou économique. Nous avons notamment travaillé sur les sujets de la démocratie participative, de la relation entre les dirigeants et les millenials, ou encore des angles morts du digital. Cette année, nous travaillons sur deux sujets : Les contre-pouvoirs liés à Internet et leurs pouvoirs et  Comment bâtir une vraie société digitale pour tous ? Pour nourrir la réflexion, nous faisons appel à des intervenants du privé, du public, du milieu académique, et des médias. Nous espérons ainsi apporter un regard décloisonné et différent. 

Quelle sera la teneur de votre intervention sur ce sujet de RSE et de Tech for good ?
La RSE était auparavant vue comme une compensation par une partie des entreprises. Ce monde-là n’est pas encore totalement révolu mais la maturité est ailleurs : aujourd’hui, l’empreinte sociétale, environnementale, marquée par une gouvernance qui ait du sens, doivent être des éléments du modèle économique de l’entreprise. Les fonds d’investissement eux-mêmes imposent désormais des critère ESG (environnementaux, sociaux, et de gouvernance) dans l’évaluation de leurs investissements. 
Cet ensemble RSE s’insère dans la réflexion sur la société digitale de demain. Le monde digital doit intégrer en son sein le bon niveau de critères ESG. C’est une réflexion pragmatique par rapport à l’évolution du monde et à la réalité de ce qu’attendent les citoyens. Déjà, les entreprises en ont pris conscience. Les start-ups sont en train de les prendre en compte. Nous devons maintenant rentrer dans une troisième phase où les pouvoirs publics s’emparent du sujet et définissent les conditions de la société numérique. 

Cette troisième phase est-elle déjà en cours ?
Je crois que nous sommes précurseurs dans la réflexion, même si certains décideurs politiques y sont sensibles.

En savoir plus sur...

Les événements rattachés

jeu. 21 nov
Paris
Replay

30e colloque NPA / Le Figaro 

Image
Photo du Colloque NPA Le Figaro

08:30

Cette édition particulière se situera dans le temps long, pour prendre la mesure des bouleversements...

À lire aussi