News

VivaTech 2020 en 5 questions essentielles

En tout juste 5 ans, VivaTech s’est imposé sur la scène des événements Tech comme le plus important en Europe. Alors, à quoi ressemblera VivaTech 2020  ? MyEventNetwork fait le point avec Julie Ranty, Directrice de l'événement, en 5 questions essentielles.

Publié le 31/12/2019 à 10:37, mis à jour le 06/01/2020 à 12:42.

Vivatech événement 2020
VivaTech 2020 en 5 questions essentielles © DR

Les ambitions pour 2020
Nous sommes déjà aujourd’hui le plus grand événement Tech en Europe. En 2019, nous avons accueilli 124 000 visiteurs dont 30 % d’internationaux, et 13 000 startups. En 2020, nous souhaitons aller plus loin, en attirant des grands groupes, mais aussi des fonds d’investissement internationaux plus conséquents, de grands influenceurs business, et des startups du monde entier. Nous voulons faire de Vivatech la porte d’entrée vers l’Europe, en faisant venir encore plus de pavillons pays européens, avec leurs start-up les plus innovantes, et des délégations de haut niveau. La présence des VC’s européens sera également renforcée, dans le cadre de sessions de conférences dédiées aux enjeux de croissance de la Tech européenne et de la finale de la seconde édition de notre prix “Next European Unicorn Awards”. L'Afrique sera également au rendez-vous avec de très nombreuses startups africaines et le soutien de grands acteurs corporate pour mettre en avant les avancées dans le domaine de la healthtech, mais aussi d'autres verticales métier. Nous accueillerons également de nombreux pavillons pays et leurs délégations. 

Les nouveautés 2020 ?
Notre enjeu est de nous renouveler et de continuer à surprendre avec des innovations inédites et des expériences immersives toujours plus incroyables, pour l’ensemble de nos visiteurs : un visitorat BtoB sur les deux premiers jours, et une ouverture à tous les publics sur la journée du samedi. Nous sommes en train de dénicher de nouvelles pépites, et nous encourageons aussi nos grands partenaires à choisir VivaTech pour leurs annonces phare et leurs « reveals » mondiaux. 

Les engagements ?
Les femmes sont encore sous représentées dans la Tech : nous mettons en place une programmation très dense, des sessions de conférence avec des rôles model très inspirants, ou des ateliers de coaching. Par exemple, les lauréates du Female Founder Challenge, auront la possibilité de rencontrer les meilleurs VC’s pour accélérer leurs levées de fond.  
De manière générale, et depuis la création de VivaTech, nous pensons que la technologie n’a de sens que si elle est source de progrès dans l’économie et la société. Croissance, profit et responsabilité peuvent être compatibles. A travers une programmation très riche, nous voulons mettre en avant la manière dont la tech peut être au service de la planète, mais aussi de l’inclusion, de l’éducation, et du futur du travail 

Un grand enjeu après 5 ans d’existence ?
En l’espace de 5 ans, et spécifiquement ces 12 derniers mois, l’écosystème Tech européen s’est beaucoup développé. Il atteint aujourd’hui un premier stade de maturité. 
C’est une étape fondamentale à ne pas manquer, spécifiquement pour la France qui peut exercer un rôle moteur en étant à la fois dans une dimension d’accélération et d’attractivité. 
Un des gros enjeux est que les plus grosses pépites restent, et que l’Europe et la France soient en mesure de leur proposer les leviers de leur croissance. 

Un mantra pour 2020 ?
Faire émerger plus de champions européens du numérique.

À lire aussi