News

« Nous nous définissons aussi comme des chasseurs de têtes ! »

Président d'Uprightly, François-Xavier Canova pilote plus particulièrement le pôle Speakers Bureau du bureau de conseil. Premier intervenant de notre dossier spécial, il nous expose notamment les caractéristiques et évolutions de son activité. 

Publié le 13/04/2021 à 13:25, mis à jour le 14/04/2021 à 16:46.

FX Canova
François-Xavier Canova © DR

Tout d’abord, pouvez-vous nous rappeler le rôle d’un Speakers Bureau ?

Un Speakers Bureau est une structure qui conseille les clients sur leur choix d’intervenants à forte notoriété, même si cela tend à évoluer, et j’y reviendrai. Il y a plusieurs grandes typologies de speakers : d’un côté les animateurs/journalistes qui travaillent sur des événements corporate, de l’autre les conférenciers et les personnalités inspirantes. Ces derniers peuvent être des sportifs, des chefs cuisiniers, des penseurs, chercheurs, etc. qui sont sollicités par les entreprises ou des institutionnels pour participer à leur communication de marque.

Et le positionnement d’Uprightly ?

L’ADN de la structure, que j’ai créée il y a 4 ans et demi, est l’activité de Speakers Bureau. Mais cette activité s’inscrit dans une approche plus globale d’Uprightly, celle d’un bureau de conseil. Nous avons la spécificité d’accompagner nos clients sur 3 phases : « comprendre », « décider » et « s’exprimer ».

Sur la phase « comprendre », nous analysons le marché sous toutes ses formes : la marque et son territoire, les consommateurs et leurs sujets de conversation, les concurrents d’une entreprise et même la place des personnalités sur un sujet donné. La phase « décider » est en quant à elle consacrée à l’élaboration de stratégies marketing : phase de lancement, stratégie de marque ou institutionnelle et stratégie d’image des personnalités publiques. 

Nous aidons nos clients à trouver la personnalité qui incarnera leurs contenus et construisons ensemble l’élaboration des messages par la rédaction en chef

Enfin, la phase « s’exprimer », concerne l’expression des marques et des institutions via le Speakers Bureau : nous aidons nos clients à trouver la personnalité qui incarnera leurs contenus et construisons ensemble l’élaboration des messages par la rédaction en chef. Notre activité est donc bien plus transverse qu’un Speakers Bureau classique et moins limitative que nos concurrents, avec des passerelles entre chacune des phases.

Est-ce que vos speakers peuvent intervenir à un autre niveau que les prises de parole en public et sur événement ?

Absolument. D’ailleurs du fait de la crise Covid, nous avons des demandes qui se sont diversifiées. Jusqu’à présent nous travaillions sur des formats séminaires/conventions et désormais nous recevons des briefs pour de la vidéo et des formats plus "fun" qui vont s’intégrer à des prises de parole physiques ou en visioconférence. Nous constatons aussi un fort intérêt pour des ambassadeurs de marque, des personnalités qui vont incarner celle-ci sur des dispositifs dédiés. Également, nous avons aussi élaboré des contenus brand content, avec des personnalités sur des médias print, en BtoC mais aussi en BtoB. L'idée étant de reprendre les codes issus de la télévision tout en les détournant pour un usage approprié à la communication de marque. Donc même si l’événement d’entreprise demeure le marché prédominant, nous sortons peu à peu de ce simple scope, du fait de la pandémie évidemment, mais aussi d’un besoin de se renouveler en termes de leviers de communication.

Quels sont vos liens avec les agences événementielles et les marques

Nous travaillons principalement avec les agences d’événements qui représentent une partie majeure de notre portefeuille clients, mais aussi avec les annonceurs en direct. Certaines agences ont l’habitude de travailler avec les Speakers Bureau qui sont sur le marché depuis longtemps, avec des méthodologies de tarification archaïques. Mais chez Uprightly nous réfléchissons en termes de stratégie, de contenus ou encore de formats. C'est pourquoi nous pratiquons des tarifs sur mesure et transparent, ce qui est assez novateur dans le secteur. Qui plus est, la donne a changé avec la crise Covid, et les tarifs issus du présentiel et des formats Keynotes ne sont plus nécessairement adaptés.

Et vos intervenants évoluent-ils en termes de formats de prise de parole

C’est vraiment du cas par cas : certains sont ravis de se prendre au jeu du format digital, souvent plus court, mais d’autres ne jurent que par la rencontre en présentiel ! C’est donc notre mission de comprendre les enjeux et d’expliquer à nos clients quel sera l’intervenant le plus adapté dans leur situation.

Il faut aller chercher de jeunes pousses, de nouveaux speakers avec des profils totalement atypiques

Par ailleurs, nous nous définissons aussi comme des chasseurs de têtes car nous avons vraiment à cœur de trouver de nouveaux visages. Cela ne nous empêche pas d’avoir des intervenants-stars, des têtes d’affiche reconnues dans leur expertise. Mais il faut aller chercher de jeunes pousses, de nouveaux speakers avec des profils totalement atypiques. Nous travaillons notamment en exclusivité avec le rappeur devenu avocat pénaliste Serge Money et le champion français de speed riding Valentin Delluc, un nouveau talent plein d’avenir dans la conférence. Nous accompagnons soit des "jeunes" profils que nous orientons dans la matière de présenter et concevoir leurs conférences, soit des personnes expérimentées qui débutent dans le secteur des conférences et qu’il convient de faire connaître auprès des entreprises clientes.

C’est vraiment enrichissant de travailler avec de tels profils et cela renouvelle également les personnalités proposées au sein des Speakers Bureau. Il est plus que jamais nécessaire de proposer des intervenants qui correspondent aux attentes des entreprises et aujourd’hui Uprightly est attendue sur sa capacité à être créative et à donner du sens aux contenus.

À lire aussi