News

Brand urbanisme : la tendance à suivre ?

Présente aux Cannes Lions, Isabelle Schlumberger, directrice générale commerce, marketing et développement chez JC Decaux, a présenté en exclusivité les premier résultats d’une étude consacrée au brand urbanisme : « Nous pensons que le moment est venu pour les marques de réinventer leurs façons de s’exprimer dans l’espace urbain. »

Isabelle Schlumberger au French Camp
© Myeventnetwork

« En 2050, 60% de la population mondiale sera urbanisée. 90% de la population française vivra dans des espaces urbains » a commencé Isabelle Schlumberger, directrice générale commerce, marketing et développement chez JC Decaux. « La ville est un territoire d’influence. » En collaboration avec l’agence Utopies, spécialisée dans les problématiques de développement durable, JC Decaux a mené une étude sur le brand urbanisme dont les résultats seront présentés à l’automne prochain. La ville, territoire d’influence, d’inspiration, est aussi « aux avant-postes des changements d’interaction de comportements entre les consommateurs et les marques. » a-t-elle ajouté.  Le brand urbanisme parait ainsi tout indiqué pour réinventer la communication de marque dans l’espace urbain. 

Certaines marques s’y sont déjà essayées, comme IKEA, qui, lors de la COP 21, avait alimenté les illuminations des Champs-Elysées grâce à une éolienne et aux concours des citoyens venus pédaler sur les vélos mis à disposition. Ou Nike qui organise des événements dédiés aux runners dans Paris. Ou, plus loin, AZK Bank, en Australie, qui a redécoré tous ses distributeurs bancaires à l’occasion de Mardi Gras. 

En attendant les résultats complets de l’étude, Alban Duron, directeur marketing chez JC Decaux, a récapitulé 4 règles d’or pour un brand urbanisme réussi :

1/ Narration

Ce qui est important c’est le récit du projet qui fait sens dans le brand urbanisme. Dans la narration il doit y avoir l’ancrage local, et une parfaite cohérence entre le projet et l’idée. Le récit global est important. 

2/ Intérêt collectif

Ces projets de brand urbanisme ont un caractère manifeste et indiscutable. Ils doivent apporter plus de bénéfices que de ressources consommées. 

3/ Transparence et sincérité

Le brand urbanisme doit assurer la gratuité des services, assortie d’une communication ouverte et franche et de la traçabilité des financements. Qui dit sincérité dit mesure. Il faut avoir les bons indicateurs et pouvoir les partager, pour une amélioration continue du service.

4/ Participation et durabilité

On est dans l’ère de la co-construction. C’est un enjeu essentiel à tous les niveaux du projet : dès l’idée, dès la conception le citoyen doit être impliqué dans le projet. C’est une logique participative. 

Les événements rattachés

lun. 17 juin
ven. 21 juin
Replay

French Camp Cannes 2019

Image
Photo French camp

L’Association des Agences-Conseils en Communication (AACC) organise la 4ème édition du French Camp...

À lire aussi