News

5 tendances pour l'événementiel en 2020 avec Laurence Rousseau

Directrice de la rédaction de Meet-In, média d’actualité sur le secteur des rencontres professionnelles et de l’événementiel, Laurence Rousseau a identifié 5 tendances pour le secteur en 2020. Revue de détails. 

Publié le 31/12/2019 à 10:37, mis à jour le 31/12/2019 à 10:37.

Laurence Rousseau Meet-In les tendances events 2020
5 tendances pour l'événementiel en 2020 avec Laurence Rousseau © DR

Tendance n°1 – Donner du sens
Le sens est plus que jamais d’actualité. Les nouvelles générations attendent des entreprises qu’elles soient engagées par seulement dans les mots mais dans les actes. « S’engager » va être le thème phare de 2020, il va même falloir aller au-delà de ce que demande le client. « Empreinte » est également un mot dont on va entendre parler, dans le sens « laisser son empreinte » en s’investissant de manière bénévole pour des grandes causes. Le secteur de l’événementiel était en retard à ce niveau-là mais est en train de se rattraper, notamment par le biais de certifications ISO.

Tendance n°2 – Vers la singularité des particularismes
La singularité des particularismes et des identités devrait émerger. C’est une révolution qui part des marques de cosmétique, de mode qui aborde la question du genre, de l’identité, dans sa singularité. Pour le moment, le pendant du point de vue événementiel n’existe pas. 

Tendance n°3 – Diversité et inclusion
Ce sujet de la diversité, et de l’égalité femmes / hommes doit préoccuper les acteurs assez rapidement, sinon ils vont se retrouver en décalage. De plus en plus, la parité hommes femmes est prise en compte chez les speakers, mais les événements font peu de cas de la diversité des profils malgré tout. Il y a de la richesse à aller chercher des profils singuliers afin de pouvoir s’adresser à tous. 

Tendance n°4 – Rock ‘n roll !
Pour faire la différence sur la scène des events, mais aussi pour se remonter le moral, les événements feront preuve de fantaisie. Certains prestataires proposent d’ailleurs des animations assez étonnantes, des mises en scène qui font la part belle à l’immersion. 
L’immersion est un sujet très prégnant. Le mapping, par exemple, n’est plus seulement sur le sol, le mur, le plafond, c’est aussi sur la table. Les events vont naviguer dans une zone entre le réel et l’imaginaire assez intéressante. En règle générale, la technologie devrait permettre de « twister » les événements. Nous devrions voir apparaître du morphing, du deep face, par exemple, avec des speakers ou des décideurs qui se transforment, sans pour autant faire n’importe quoi bien sûr, il faut que ça ait du sens. L’entertainment s’en est emparé, cela se retrouve sur l’événementiel.
Enfin, l’exploitation des données devraient permettre plus de personnalisation. Le champ des possibles est infini pour bousculer un peu les events, leur donner un côté un peu plus « rock ‘n roll ». 

Tendance n°5 – Des événements durables
De plus en plus, le secteur de l’événementiel va prendre en compte l’écologie et tendre vers des événements durables, bios, éco-conçus. Et il faudra que ça se voit et que ça se sache. En même temps, il va aussi falloir mettre du glam dans tout ça. 
La montée du « Care » sera aussi significative, avec des entreprises qui, au lieu de créer un événement de fin d’année, vont partir en mission caritative avec leurs équipes par exemple. Les lieux, les prestataires vont réfléchir à leur utilité en dehors de leur business, et s’ouvriront peut-être à des events désintéressés pour des associations. Le tout avec sincérité et transparence. Le secteur de l’événementiel doit être exemplaire. Rien n’échappe au grand public. 

Retrouvez toutes les tendances des events dans le numéro collector du 25 février « 20 tendances pour 2020 », à commander sur Meet-In. 

À lire aussi