News

5 signaux faibles pour imaginer le futur

Philippe Cahen, conférencier prospectiviste et auteur de « Méthode et pratiques de la prospective par les signaux faibles » a identifié les signaux faibles pour imaginer le futur. MyEventNetwork en a sélectionné cinq. Bienvenue dans 2020 et au-delà !

Publié le 31/12/2019 à 10:37, mis à jour le 31/12/2019 à 10:37.

Philippe Cahen signaux faibles 2020
Philippe Cahen identifie 5 signaux faibles pour le futur © DR

Signal 1 : La génération Z et le monde de l’entreprise
La génération Z aura des impacts sur le monde de l’entreprises. Car si les millenials étaient durs, la génération Z est pire. Elle n’envisage pas les rapports avec les chefs d’entreprise ou avec la hiérarchie de la même manière qu’auparavant. Elle est plus exigeante, et va chercher ailleurs immédiatement si quelque chose lui déplait. 

Signal 2 : Le rapport des entreprises au bien-être
Les collaborateurs recherchent de plus en plus une certaine forme de bien-être au travail, ce qui inclus l’engagement de l’entreprise vis-à-vis de l’environnement ou, plus gobalement, son attachement concret à des valeurs. L’entreprise responsable écologiquement parlant, c’est devenu fondamental. 

Signal 3 : Les nains et les géants
Les géants (GAFA) commencent à faire peur. Cet univers numérique énorme qui écrase tout, qui rachète des entreprises pour ne pas avoir de concurrence ou élargir son marché. Il commence à y avoir une prise de conscience de leur dangerosité, et, aux Etats-Unis notamment, les Démocrates commencent à envisager de les démanteler. Parallèlement, ce sont des entreprises qui continuent de faire rêver les jeunes générations, qui les prennent pour modèles et rêvent de devenir les prochaines licornes. Les nains veulent devenir géants. C’est paradoxal. Tout comme est paradoxal ce monde tout numérique et la préoccupation de l’écologie. Notre monde actuel est fait d’injonctions contradictoires permanentes. 

Signal 4 : La bataille de la data
La data est au cœur de tout. Mais que fait-on de toute cette information collectée ? Jusqu’où veut-on aller ? Personne ne lit les conditions RGPD avant de les accepter. On se réfère à l’autorité pour nous protéger. La data est intéressante, mais elle n’est pas la réponse à tout. L’humain doit intervenir. Il a des intuitions qu’aucune data ne pourra jamais expliquer : la majorité des grandes découvertes sont effectuées par hasard ! Ne faire que de la data, c’est marcher sur une seule jambe. 

Signal 5 : Les années 20 seront des années folles
Durant les années 20, tout bascule. Le monde est désormais dominé par la Chine, ce qui pourra avoir des incidences sur les législations, l’économie et sur les entreprises. Les années 20 sont également celles de la prise de conscience écologique et des moyens d’agir. C’est un monde nouveau qui s’annonce. C’est inquiétant, mais je reste convaincu que le résultat sera positif. 

Découvrez le livre de Philippe Cahen Méthode et pratiques de la prospective par les signaux faibles aux éditions Kawa

À lire aussi