Entretiens

« Il faut être à Inclusiv’Day pour faire partie des entreprises prescriptrices. »

Le Salon du Handicap, Emploi & Achats Responsables change de nom et s'ouvre à l'inclusion en se rebaptisant Inclusiv'Day, le rendez-vous des entreprises inclusives et des innovations sociales, dans la droite lignée de la nouvelle raison d'être du groupe Les Echos - Le Parisien. Entretien avec Sophie Rouxel, Commissaire Général d’Inclusiv’Day et du Forum National des Associations et des Fondations.

Publié le 26/02/2020 à 16:54, mis à jour le 27/02/2020 à 09:30.

Sophie Rouxel entretien
© Foucha Muyard

Inclusiv’Day, organisé par Les Echos - Le Parisiens Evénements, était auparavant baptisé Salon du Handicap, Emploi & Achats Responsables. Pourquoi ce changement de nom ? 
Nous avions besoin de changer d’échelle et de de faire évoluer l’événement. Il y avait l’attente d’un passage de cap de tous nos partenaires. Le nom du salon était auparavant très didactique, et nous voulions nous détacher de la notion de salon qui ne correspondait plus à la réalité de l’événement. Inclusiv’day est beaucoup plus que cela, avec du partage d’expérience et l’ensemble de l’écosystème qui se rencontre pour de la formation, de la sensibilisation, des ateliers, de la co-construction. Aujourd’hui, notre valeur ajoutée est de créer de l’expérience avec les visiteurs.
Le but du salon était auparavant d’organiser une rencontre entre les entreprises et les prestataires du STPA (secteur du travail protégé et adapté). Petit à petit, à la demande de nos visiteurs et partenaires, nous avons ouvert à des sujets plus larges : les personnes éloignées de l’emploi, les jeunes issus des quartiers prioritaires peu ou pas diplômés, les anciens détenus etc. Nous avons donc fait évoluer l’événement pour l’ouvrir à l’inclusion au sens large, ce qui justifie aussi notre nouveau nom « Inclusiv’ Day ». 

Quels seront les sujets traités durant Inclusiv’Day ?
Nous savons d’ores et déjà que l’événement sera construit autour de trois piliers. Le premier correspond à notre ambition de sensibiliser les collaborateurs managers qui ne sont pas formés au management de la diversité : en quoi cela consiste, comment manager, comment intégrer les personnes handicapées dans les équipes, etc. La sensibilisation est une partie importante de notre programme. Ensuite, le recrutement et l’emploi. Comment trouver des candidats chômeurs de longue durée ou bénéficiaires de minimas sociaux, etc. Le deuxième pan de ce pilier c’est aussi le maintien dans l’emploi : comment accompagner les collaborateurs fragilisés professionnellement par une situation. 
Le troisième pilier concerne la sous-traitance. Avec la réforme sur le handicap, la sous-traitance auprès d’établissements du secteur du travail adapté et protégé ne sera plus prise en compte.
Enfin, de nouveaux sujets vont émerger concernant la responsabilité sociétale de l’entreprise et du manager : le management de la diversité, mais aussi les investissements à impact. Beaucoup d’entreprises s’interrogent sur les arbitrages à faire autour des investissements lorsqu’elles sont dans une démarche RSE.
Nous construisons actuellement le programme avec nos partenaires et sponsors.

Concrètement, comment va se dérouler Inclusiv’Day ?
Il y aura environ 70 conférences et ateliers proposés aux visiteurs sur la journée, avec des remises de prix, une grande plénière sur la responsabilité sociétale de l’entreprise, des conférences formation, des keynotes, des ateliers etc. 
Une grande zone expérientielle sera au cœur de l’événement avec trois grands items : des partages de bonnes pratiques, des endroits où il sera possible de tester des innovations en réalité virtuelle ou via des serious games, ainsi qu’une zone qui sera consacrée à l’action, avec la mise en place de workshops collaboratifs ou de hackathon, afin de co-construire ensemble des solutions adaptées et sur-mesure. 
Nous conservons une partie exposition, avec une place de marché pour rencontrer les prestataires et fournisseurs du STPA ou les structures d’insertion par l’activité économique.
Nous retrouverons aussi les cabinets conseils, des salons d’affaires et stands de nos partenaires ainsi que  tous les acteurs institutionnels de l’écosystème ainsi qu’un espace innovation et start up. 
Le programme est assez dense !

L’idée, avec Inclusiv’Day, et plus particulièrement avec les workshop, est aussi de trouver des solutions ?
Nous avons initié les workshops et les ateliers de co-construction l’an dernier, avec les responsables de mission handicap. Nous avions identifié en amont des sujets et des mises en application possibles. Cela leur avait permis de quitter le salon avec trois cas pratiques résolus et des plans à mettre en place au sein de leur entreprise. 
Cette année, nous allons identifier de nouveaux sujets qui méritent d’être sur ces workshops de co-construction. 

Quels seront les temps forts de cette édition selon vous ?
La grande plénière sur la RSE et l’engagement des entreprises devrait sans nul doute être un temps fort. 
L’étape parisienne de l’Inclusive Tour, lancé fin 2019 par Muriel Pénicaud et le Conseil national de l’inclusion pour l’emploi, se fera dans le cadre d’Inclusiv’Day. Nous recevrons à cette occasion la première édition des Inclusive Awards. 
Enfin, le Trophée de l’innovation et des startup devrait également être un moment important. 

Que diriez-vous aux entreprises pour leur donner envie de venir ou d’être sponsors, ou partenaire de l’événement ?
C’est un événement utile pour communiquer sur leur raison d’être et sur leur marque employeurs. Il faut être à Inclusiv’Day pour faire partie des entreprises prescriptrices. 

Fin janvier, le groupe Les Échos - Le Parisien a révélé sa raison d’être et son engagement pour une société plus responsable : Inclusiv’Day s’inscrit-il dans cette optique ? Dans quelle mesure ?
Oui, et le fait d’ouvrir notre sujet à l’inclusion en fait partie. Cette année, nous avons pris à bras le corps le champ de l’insertion par l’activité économique. Demain, ce sera peut-être plus globalement la diversité. 
L’engagement du groupe va s’exprimer de différentes manières. Sur la partie pôle événements il y a deux aspects. Tout d’abord, les thématiques comme le bien-être au travail, l’inclusion, la qualité de vie. 
Le deuxième aspect, c’est que nous essayons d’organiser de plus en plus des événements raisonnés et raisonnables en termes écologiques. Comment faire en sorte de s’inscrire dans un cercle vertueux avec des prestataires responsables, zéro déchet, qui intègrent le recyclage, le fait de ne plus avoir de bouteilles plastiques, de badges dans leur offre. C’est toute une démarche impulsée par le groupe pour limiter l’impact écologique de l’événementiel.

 

En savoir plus sur Inclusiv'Day.

En savoir plus sur...

Les événements rattachés

mar. 16 juin
Paris 17e
Palais des Congrès
Replay

Inclusiv'Day 2020

Image
Evénement Inclusiv'Day, organisé par Les Echos-Le Parisien

08:30

Pour sa 5e édition, le Salon du Handicap, Emploi & Achats Responsables change de nom et devient...

À lire aussi

Image
Initiatives solidaires covid-19

Tous solidaires !

Cette semaine, les initiatives solidaires continuent à se multiplier de la part des professionnels....