Entretiens

« Le monde de l’entreprise affronte en permanence des situations exceptionnelles. En ce sens, on est très proche de la dramaturgie grecque. »

Tracer des parallèles entre le monde de l'entreprise et les héros de la mythologie grecque, c'est le parti-pris du livre "L'empreinte des héros", écrit par Michel Duval, créatif senior chez ISOSKELE, à destination des directeurs de la communication et du marketing. Olivier Bouas-Laurent, DGA Stratégies et Création de l'agence, revient sur la genèse du projet et sur les liens entre entreprise et mythologie.

Publié le 18/03/2020 à 17:23, mis à jour le 18/03/2020 à 18:41.

Photo d'Olivier Bouas-Laurent, DGA Stratégie et création à ISOSKELE
© DR

Pourquoi ce livre l’empreinte des héros ? Comment vous est venue l’idée de faire un parallèle entre mythologie grecque et monde du travail contemporain ?  
Nous souhaitions nous adresser aux directeurs de la communication et aux directeurs marketing, leur faire passer des messages utiles, alimenter leurs réflexions, et les accompagner à un moment où la transformation des entreprises liée au digital et aux datas redéfinit les postes et les missions. 
Le parallèle avec la mythologie grecque, vient des origines grecques d’ISOSKELE : Iso pour égal et Skèlepour jambes, soit l’équilibre parfait. 
L’équilibre est une valeur essentielle pour les entreprises qui doivent souvent faire des choix drastiques pour avancer. Elle va être la philosophie majeure des années à venir et ce, à tous les niveaux. Equilibre entre émotion et technologie, vie privée et vie professionelle, mixité des profils… Il était impératif pour nous de partager cette vision avec ceux qui sont nos partenaires au quotidien. 
Enfin, le monde de l’entreprise a lui aussi ses propres mythes : ne dit-on pas de certaines marques qu’elles sont iconiques, voir mythiques et l’aura de certains dirigeants n’est pas sans rappeler celle de ces héros mythiques. En résumé, il y avait là un terrain favorable pour développer cette idée de livre. 

C'est un véritable exercice de création !
Un exercice d’autant plus audacieux que l’écrit n’a pas forcément le vent en poupe dans les systèmes de communication d’aujourd’hui. Le retour à l’écrit est important pour nous, du fait de notre filiation au Groupe La Poste mais également parce qu’il était tentant d’explorer de nouvelles voies créatives et montrer notre personnalité : donner des conseils sans être donneur de leçon, être pédagogique tout en restant ludique. 
C’est du coaching avec le sourire, un peu d’histoire et beaucoup d’interrogations actuelles.
Et c’est aussi un geste, un cadeau, une attention : un livre c’est un objet que l’on garde.

Image
L'empreinte des héros isoskele

Quels parallèles peut-on tracer entre les héros de l’antiquité et le monde du travail aujourd‘hui ? 
Le monde de l’entreprise est un monde qui affronte en permanence des situations exceptionnelles.  En ce sens, on est très proche de la dramaturgie grecque. C ‘est un contexte où chacun peut se dépasser, saisir sa chance, forcer son destin.  Les entrepreneurs, les cadres d’aujourd’hui doivent donner beaucoup d’eux-mêmes. Ils sont tout aussi héroïques qu’un Ulysse qui se bat pour la cause achéenne ou un Oedipe qui terrasse le Sphynx. Les monstres qu’ils affrontent sont les datas, la technologie omniprésente, la violence des changements… Il s’agit bien de rendre hommage à tous ceux qui osent, qui sortent des sentiers battus, qui inspirent les autres. A situation exceptionnelle, destins exceptionnels ! C ‘est tout le pitch de l’empreinte des héros à travers 8 exemples concrets.

Sans dévoiler l’intégralité du livre, quels sont selon vous les deux ou trois enseignements majeurs tirés des héros grecs. 
Qu’il faut se méfier de l’égo des héros, qui peut conduire à leur perte. Un excès d’ambition peut être contreproductif. C ‘est Achille qui se sacrifie au nom d’une renommée qui traverse les siècles. Mais d’autres exemples nous montrent que l’on n’est jamais héroïque tout seul, qu’il faut savoir s’entourer et c’est ce que l’on attend d’un manager aujourd’hui. 
De plus, il y a chez les héros une compréhension innée des risques qu’ils affrontent.  On n’en attend pas moins de nos directeurs de la communication ou du marketing !  
On découvre enfin que la force ne fait pas tout : que l’ingéniosité, l’intelligence, la disruption porteront toujours leur fruit. Là aussi le parallèle est saisissant avec le contexte des entreprises actuelles. 

Dans la préface, vous écrivez : "Qu’auraient fait les héros s’ils avaient été à votre place aujourd’hui ?"  Dans le contexte actuel de la crise sanitaire, quels conseils pourrait-on retenir des héros grecs ? 
Les héros d’aujourd’hui sont clairement identifiés : ce sont les blouses blanches, les personnels soignants qui affrontent eux aussi un monstre. C’est leur courage, leur abnégation, cette capacité à affronter un risque majeur pour le bien de tous qui doivent nous inspirer. Héros souvent anonymes mais si indispensables ils nous montrent la voie que l’on doit suivre : celle de la responsabilité, de la solidarité. En cela, ils sont définitivement héroïques.  Il y a toujours chez les héros, une notion d’exemplarité qui s’applique à toutes les situations. 

Un message à faire passer ? 
Soyez héroïques, restez chez vous. Les héros sont au service d’une cause et du bien commun. On ne doit jamais l’oublier. 

En savoir plus sur...

À lire aussi