Entretiens

« Notre ambition est d’être une plateforme technologique de gestion de communautés BtoB »

Hervé Bloch, fondateur et CEO des BigBoss, fait l'acquisition de Proximum 365. Il nous explique les raisons stratégiques de ce rachat et ses conséquences en matière de diversification. 

Publié le 16/12/2020 à 09:28, mis à jour le 16/12/2020 à 18:43.

Photo Hervé Bloch
© DR

Vous venez d’acquérir Proximum 365 qui commercialise notamment la plateforme Vimeet. Un rachat qui s’intègre dans votre stratégie de diversification ?
En juillet 2019, j’ai réalisé une levée de fonds de 18 millions d’euros avec 3 objectifs principaux. Le premier était RH, avec notamment le recrutement de deux directeurs généraux adjoints afin de pouvoir me consacrer aux aspects financiers et stratégiques de l’entreprise. Ensuite nous avions un enjeu d’internalisation et enfin de diversification. Cette acquisition répond donc à notre enjeu de diversification technologique afin de digitaliser les événements comme ceux que nous organisons au travers des BigBoss, à savoir des rendez-vous one to one. D’autre part, Proximum 365 organise depuis 20 ans ses propres rendez-vous grâce à sa plateforme technologique pour l’univers de l’industrie. Nous allons donc aborder des thématiques très différentes de ceux des BigBoss avec des sujets de portée mondiale comme l’aérospatiale notamment, ainsi que d’autres secteurs qui avaient déjà intégré une logique de rendez-vous virtuels pour limiter les déplacements.

La crise du Covid y est certainement pour quelque chose…

Bien évidemment, tout s’est accéléré avec la crise sanitaire. Dès fin février, il a bien fallu réagir et trouver des solutions digitales pour nos événements BigBoss. Etant plus agiles que certains de nos gros concurrents, nous avons réussi à digitaliser notre programmation. Ainsi sur 2020, nous avions 40 événements planifiés, nous en avons réalisé 25 donc je considère que nous nous en sortons très bien.

Nous avons appris de cette crise d’autres savoir-faire et le métier de l’événementiel digital, et avons fait une acquisition stratégique tout en restant rentables !

Nous avons appris de cette crise d’autres savoir-faire et le métier de l’événementiel digital, et avons fait une acquisition stratégique tout en restant rentables ! Si malheureusement il devait y avoir encore plusieurs vagues Covid nous serons prêts et l’offre technologique de Proximum 365 continuera d’être très demandée pour digitaliser les communautés. Et si la pandémie disparaît, nous reviendrons à des événements physiques, que ce soit dans l’industrie ou dans les différentes fonctions de l’entreprise que nous couvrons via les BigBoss.

Les rendez-vous virtuels sont pourtant bien éloignés de l’ADN des BigBoss !
Nous considérons que la manière dont on réunit des publics n’est qu’un moyen, la finalité étant bel et bien d’animer une communauté. Une communauté à faire vivre au long cours grâce au digital, tout en jalonnant l’année de rendez-vous physiques qui cristallisent la relation. Nous le voyons bien avec nos Winter Online Meetings qui ont été de vrais succès d’audience. Les prescripteurs qui veulent faire du business sont donc toujours au rendez-vous. En revanche, ils nous ont tous dit préférer un événement physique vs en digital. Sans parler qu’un événement online nous revient moins cher à produire mais aussi à commercialiser. Aujourd’hui, notre communauté comprend parfaitement que les à-côtés et l’aspect « friendly » des événements aient disparu. Nous continuons donc d’offrir toute la partie rendez-vous one to one mais nous avons divisé nos prix par deux car la prestation n’est pas la même.

Comment va s’opérer le rapprochement Les BigBoss / Proximum 365 ?
Cela fait 6 mois que l’on se pratique, aussi nous avons appris à nous connaître à travers des événements que l’on a conçus ensemble. Certes les outils comptent mais aussi les expériences des uns et des autres et une expertise globale. Nous avons vraiment des velléités et des visions communes. Grâce à notre levée de fonds, j’ai la possibilité de faire pas mal d’acquisitions, notamment de concurrents, mais comme on le sait 1+1 n’est pas forcément égal à 2. Avec l’acquisition de Proximum 365, 1+1 égale 3 car tout ce qu’ils font dans l’industrie n’est pas en concurrence avec les BigBoss et inversement.

La force des BigBoss va être déployée sur des environnements industriels

Après, il ne reste qu’à s’adapter aux spécificités et aux attentes de chaque verticale. La force des BigBoss va être déployée sur des environnements industriels, et nous allons capitaliser sur de nouveaux savoir-faire. Notre ambition est d’être une plateforme technologique de gestion de communautés BtoB.

Le marché pourra–t-il utiliser la techno Vimeet en toute transparence ?  

C’est déjà le cas. La question se posera peut-être sur des verticales où les BigBoss sont déjà positionnés mais nos concurrents directs n’iront sans doute pas frapper à notre porte. Mais rappelons que la pure techno ne suffit absolument pas pour réussir un event. L’expertise demeure la clé.

Comment voyez-vous évoluer le secteur des rencontres professionnelles ?
Les salons avaient déjà été ringardisés par les conventions d’affaires qui sont plus efficientes. Cette année, ils ont été assommés par la crise avec les dégâts que l’on sait, à l’instar de la procédure de sauvegarde de Comexposium. Avec Les BigBoss nous avons ringardisé ces conventions en faisant vivre une réelle expérience à nos participants qui crée des liens humains puissants. C’est déterminant pour permettre de bonnes conditions de business et obtenir un meilleur ROI. Donc faire des rencontres virtuelles qui vont s’accompagner de rendez-vous physiques VIP, dans des lieux d’exception, restent un modèle puissant. Demain, la logique est bien d’animer les communautés sur la durée, de créer de l’engagement et de rester agiles.

En savoir plus sur...

À lire aussi

Image
Paysage d'été

Été en pente douce 

Un semestre s’achève et l’on s’apprête à baisser le rideau sur 6 mois chaotiques, éprouvants mais...