Entretiens

“L’Optic 2000 Challenger a événementialisé une aventure humaine, au service de la population malvoyante” 

MyEventNetwork était présent lors de la seconde édition de Grand Prix de la Responsabilité des Médias et de la Communication. L’occasion de faire l’interview à chaud du lauréat de la catégorie Événements responsables. Échanges avec un annonceur enthousiaste, Benoît Jaubert, le directeur général d’Optic 2000, et de son agence Australie.GAD, représentée par son président Gilles Masson.

Publié le 03/07/2024 à 12:23, mis à jour le 03/07/2024 à 20:40.

Benoit Jaubert, Laurence Rousseau et Gilles Masson
© DR

Optic 2000 vient de recevoir le Prix Or pour l’opération événementielle “Optic 2000 Challenger”. Que représente le média événement dans votre stratégie de communication ? 

Benoit Jaubert : Nous utilisons fréquemment l’événementiel, et de manière diversifiée. En préambule, j’aimerais préciser qu’Optic 2000 ne rassemble pas que des opticiens qui vendent des lunettes, mais avant tout des coachs au service de la santé visuelle de nos concitoyens. Nous nous adressons à ce réseau et à nos clients au travers de 4 types d’événements majeurs. Le premier relève de notre volonté de participer à la recherche et à l’inclusion, une implication mise en lumière en tant que partenaire du Téléthon pour lequel nous figurons parmi le top 3 des donateurs depuis 11 ans. C’est donc une prise de parole très forte, au regard de l’audience de cet événement. 

Nous avons un réseau de 1 200 magasins et nous voulons rendre événementielle la manière dont nous côtoyons nos clients et nos prescripteurs.

Nous sommes également supporters officiels des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024, autre événement majeur s’il en est. Par ailleurs, nous avons un réseau de 1 200 magasins et nous voulons rendre événementielle la manière dont nous côtoyons nos clients et nos prescripteurs. Aussi, nous organisons de très nombreuses réunions à vocation médicale et de partage d’expériences. Enfin, en interne, nous animons notre coopérative avec des rendez-vous réguliers. Par exemple, nous venons d’organiser une Assemblée générale avec 1 700 participants, enrichie d’un concert de Mika et de la présence de champions olympiques. Donc oui, l'événementiel fait véritablement partie de notre vie chez Optic 2000 ! 

Gilles Masson : J’ajouterais que nous avons eu l’occasion de faire plusieurs événements avec Optic 2000. Par exemple, nous avons trouvé pour la marque un squad d’athlètes pour les J.O, en allant en région avec les opticiens afin de mobiliser des sportifs, en particulier dans de nouvelles disciplines. Auparavant, nous avions réalisé pour la fondation Optic 2000 une exposition en demandant à des aveugles et des malvoyants de nous décrire les images qu’ils avaient en tête, images que nous avons retranscrites via l’intelligence artificielle, puis exposées. Des photos magnifiques réalisées par l’IA. Donc oui, le groupe a vraiment l’événementiel dans son ADN, avec une approche en faveur de l’innovation, comme on le constate également avec l’Optic 2000 Challenger qui vient d’être récompensé. 

B.J. : Et surtout, tous nos événements sont liés et cohérents entre eux. C’est stratégiquement très important pour nous !

Justement, faites-nous le pitch de cet Optic 2000 Challenger. C’était quoi l'idée ? 

B.J. : Nous sommes connus pour aider la recherche et soutenir les malvoyants. Ainsi, nous avons rencontré les créateurs de la start-up Artha qui ont mis au point une ceinture optique capable de filmer et d’envoyer, grâce à des capteurs qui envoient via des influx dans la colonne vertébrale, les images perçues en direction du cerveau. Une technologie désormais miniaturisée qui permet aux gens de retrouver la vue à 70%, et que nous allons bientôt commercialiser. Optic 2000 est d’ailleurs devenu actionnaire d’Artha car nous croyons fortement en cette innovation. A partir de cela, nous sommes allés voir Australie.GAD et avons demandé à l’agence comment il serait possible d’événementialiser cette aventure humaine au service d’une frange de la population qui a un véritable besoin. 

De là nous est venu l’idée de faire participer le non-voyant Salim Ejnaïni à la plus grande compétition de e-sport en France.

G.M : Lorsqu’Optic 2000 nous a présenté le dispositif d’Artha, nous nous sommes dit qu’il fallait vraiment faire la démonstration de son efficacité avec le plus d’ampleur possible, à travers un événement d’inclusion énorme. De là nous est venue l’idée de faire participer le non-voyant Salim Ejnaïni à la plus grande compétition de e-sport en France. Ainsi, via la ceinture d’Artha, celui-ci a pu concourir à la course automobile sur circuit Trackmania. Mieux, Salim a terminé deuxième sur 12 compétiteurs au cours de ce challenge grand public à la Gamers Assembly de Poitiers. 

En termes de retombées, 20 millions de personnes ont suivi l’événement, l’opération a enregistré 1,4 million de vues via notre campagne de brand content sur Brut et un taux de complétion sur Youtube de 30%. Par ailleurs, deux députés étaient présents et ont pu échanger avec les responsables d’Optic 2000 sur cette avancée technologique et sur la manière de faire avancer les lois en faveur des malvoyants. Nous sommes donc ici au croisement de l’innovation et de l’utilité sociale. 

B.J. : Nous interpellons régulièrement les politiques en matière de déserts médicaux, de recherche, etc. Je considère qu’il est aussi de notre responsabilité de les alerter, de les sensibiliser, et d’ailleurs ils nous répondent. 

Depuis combien de temps travaillez-vous avec l’agence Australie.GAD ? 

B.J. : Cela fait 3 ans que nous collaborons ensemble et que nous déclinons nos valeurs à tous les niveaux et sur tous les supports, qu’ils soient physiques au travers de la publicité, comme en événementiel. Nous mesurons les retombées avec attention et Australie.GAD est challengée sur ce volet afin d’évaluer comment nos activations sont perçues, comment nos actions sont empreintes de notoriété et de considération pour l’enseigne Optic 2000. 

Quel est le prochain événement Optic 2000 en préparation ? 
B.J. : Place aux J.O pour l’instant ! Nous allons encourager nos 8 athlètes, d’autant plus que plusieurs sont médaillables. Notre team se compose de 4 hommes et 4 femmes engagés pour moitié sur les compétitions olympiques et l’autre sur les paralympiques. Il sera possible de les suivre en basket, breakdance, skate-board, escalade, ping-pong, natation, handball et canoë-kayac. Ce sera une belle fête et une formidable occasion de soutenir des sportifs et sportives, avec un handicap ou non, qui donnent le meilleur d’eux-mêmes !

Les événements rattachés

À lire aussi