Entretiens

“Eventeam va gérer pas moins de 100 000 invités durant la période olympique et paralympique !”

Antoine Alexandre, Directeur général d’Eventeam Creativ, a plus d'une raison de nous faire partager son enthousiasme pour les prochains JOP 2024. L'événement de toute une vie pour ce spécialiste de l'événementiel sportif. 

Publié le 13/05/2024 à 17:16, mis à jour le 15/05/2024 à 20:24.

Antoine Alexandre
© DR

Le 24 avril dernier, Eventeam organisait à Saint-Denis un événement “J - 93” de l'ouverture des JO. L’aventure des JOP2024 a commencé à quelle date pour Eventeam ? 

Nous avons accompagné La Plaine Commune sur cet événement, mais cela fait deux ans qu’Eventeam travaille sur les Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024. En effet, nous possédons la sous-licence On Location pour commercialiser les hospitalités pour les J.O. Nous avons souhaité accompagner l’opérateur car Eventeam est un acteur leader sur la vente d’hospitalités, comme nous l’avons démontré précédemment lors de la Coupe du monde de rugby 2023 ou le Tournoi des 6 Nations, ou encore en accompagnant le CNOSF lors des olympiades de Londres, Rio ou encore Sotchi. Nos 3 millions de clients qui consomment du sport toute l’année sont donc particulièrement ciblés. 

Par ailleurs, nous accompagnons les partenaires dans l’organisation et la gestion de l’ensemble de leurs packages hospitalités durant la manifestation, à l’instar notamment de BPCE, Carrefour, Optic 2000 et Decathlon. Ainsi, nous allons gérer pas moins de 100 000 invités durant la période olympique et paralympique, avec des séjours allant d’une journée à des forfaits de 4 jours / 3 nuits. 

Quel est votre terrain de jeu sur les J.O, en dehors de la gestion des hospitalités ?

Nous accompagnons BPCE sur leur lieu de showcasing - le Petit Palais métamorphosé pour l’occasion et rebrandé Petit Palais des Sports - qui accueillera les invités des différentes marques du groupe (Caisse d’Epargne, Banque Populaire, Natixis, Casden, Crédit Coopératif, Banque Palatine, Oney, NDLR), mais aussi à Lille pour la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France qui est sponsor des équipes de France de basket-ball et de handball.

Notre dispositif “Les Loges du sport” mettra notamment en lumière la centaine d’athlètes, sur les 247 sportifs que le groupe BPCE supporte, qui sont en lice pour participer aux J.O.

Notre dispositif “Les Loges du sport” mettra notamment en lumière la centaine d’athlètes, sur les 247 sportifs que le groupe BPCE supporte, qui sont en lice pour participer aux J.O. BPCE reproduira d’ailleurs la même activation durant les Jeux paralympiques. Nous sommes également aux côtés de la Caisse d’Epargne qui parraine le relais de la flamme olympique. 

D’autre part, nous serons présents auprès de Coca Cola, le partenaire historique du CIO, pour gérer leurs lieux de showcasing dans Paris, et accueillir les plus gros clients de la marque au niveau mondial. 

Nous allons accompagner une nouvelle fois la Team Belgium, à savoir le Club belge installé aux Salons Hoche à Paris, puis au Pavillon Té lors des paralympiques, qui accueilleront tous les fans de Belgique venus se retrouver pour partager l’émotion des Jeux olympiques. Nous attendons 10 000 personnes sur la période. 

Enfin, en tant que spécialiste de l’événementiel grand public, nous accompagnerons 21 fan-zones sur Paris et l’Ile-de-France. 

Quid des ventes des hospitalités à date ? Y a -t-il réellement un engouement ? 

Comme à l’accoutumée, nous constatons que les ventes connaissent un engouement initial, puis une phase stagnante, puis un nouvel élan avec l’arrivée de la flamme olympique en France. Les ventes vont donc s’accélérer avec, je l’espère, une meilleure perception des Français du plus bel événement au monde ! D’expérience, les 3 temps forts mobilisant les esprits demeurent l’accueil de la flamme, la cérémonie d’ouverture et la 1ère médaille française. 

Quels impacts pour vous si la cérémonie d’ouverture des J.O venait à être délocalisée ? 

Nous avons anticipé la logistique pour amener, si besoin, les invités soit au Trocadéro, soit au Stade de France. Soulignons d’ailleurs que plus de 80% des déplacements d’invités s’effectueront en transport en commun. Cela tenait de l’évidence pour tous nos partenaires soucieux de limiter l’empreinte carbone de l’événement. Le même souci de maîtrise de l'impact CO2 prévaut également pour la restauration. 

Dans quel état d’esprit êtes-vous à 70 jours du début des J.O ? Etes-vous prêts ? 

Nous avons anticipé au maximum pour commander le matériel, nous entourer des bons professionnels, ou encore gérer la logistique. Seul petit grain de sable à date, les périmètres de sécurité imposés par la Préfecture de Paris afin de pouvoir livrer, monter et circuler durant la période des Jeux, sachant que notre période de montage commence pour nous le 15 juillet au Petit Palais.

Nous avons mis en place en interne un programme sportif pour nous préparer comme les athlètes et être en forme pour délivrer notre promesse. N’oublions pas qu’il va falloir tenir sur la durée !

Nous allons d’ailleurs passer toutes nos équipes en mobilité douce avec des vélos électriques, et nous avons mis en place en interne un programme sportif pour nous préparer comme les athlètes et être en forme pour délivrer notre promesse. N’oublions pas qu’il va falloir tenir sur la durée ! En événementiel, généralement il faut être à fond durant quelques jours, voire 1 à 2 semaines. Là, il va falloir tout donner pendant deux mois. Il faut donc se préparer correctement pour arriver en forme et ne pas subir l’intensité des J.O. 

Quant à l’état d’esprit, il est au beau fixe ! Je fais ce métier pour cet événement. Je l’ai vécu à Londres et à Rio, et il était hors de question pour moi de ne pas être de l’aventure des J.O à Paris ! Et puis, à titre personnel, je vais avoir l’immense privilège de porter la flamme olympique en compagnie de mon grand-père, lors de l'étape au Mont-Saint-Michel, le 31 mai. 

Quels sont les prochains events au planning d'Eventeam ? 

Nous pensons d’ores et déjà aux J.O d’hiver de 2030 mais auparavant nous serons sur la Coupe du monde de football sur le continent américain en 2026, la Coupe du monde de rugby en Australie en 2027, puis les J.O de Los Angeles de 2028. Enfin, Eventeam est producteur et propriétaire d'événements tels que le Giant Open de natation, dont la 3e édition se déroulera dans le nouveau centre aquatique de Saint-Denis en 2025.

À lire aussi