Entretiens

« En évoluant sur la question de son empreinte carbone, l’événementiel fait aussi avancer tous les autres secteurs ! »

A une semaine du congrès annuel de l'Union Française des Métiers de l'Evénement, MyEN fait le point sur l'activité sectorielle avec Pierre-Louis Roucaries, Co-Président d’UNIMEV et Directeur Général Office de Tourisme et des Congrès de Mandelieu-La Napoule. 

Publié le 21/06/2022 à 12:33, mis à jour le 21/06/2022 à 15:30.

Pierre-Louis Roucaries
© DR

La famille de l’événementiel et des rencontres professionnelles se retrouve (enfin) en présentiel à l’occasion de son congrès annuel, le SeeYouThere (SYT). Comment se portent cette grande famille et l’activité ?

Au regard des chiffres d’activité qui font ressortir une reprise très bonne et active du marché – passant ainsi de zéro à 85% de business, voire plus pour certains acteurs – la famille se porte plutôt bien. C’est une bonne surprise car, après deux ans quasiment sans événements physiques, nous pouvions nous poser la question de l’impact de la digitalisation de la relation des entreprises avec leurs différents publics. Or on constate que les événements en présentiel font leur grand retour, créant même des situations de surchauffe des carnets de commande. Pour des entreprises qui ont été quasiment à l’arrêt durant deux ans, c’est d’ailleurs frustrant de devoir refuser des clients !

Avec un impact sur la question de l’emploi et du recrutement ?

Effectivement. Durant la crise sanitaire, certains salariés et indépendants ont quitté notre filière, aussi bon nombre d’entreprises ont dû recruter en très peu de temps pour faire face au regain d’activité que l’on connaît depuis plusieurs mois. Certains prestataires, tels les traiteurs, peuvent même être obligés de refuser des briefs faute de moyens pour honorer toutes les demandes. Un phénomène temporaire qui s’explique notamment par les reports qui viennent s’ajouter à un calendrier déjà très dense traditionnellement.

Quelles sont les perspectives à moyen terme ?

Ce rebond, qui se fait ressentir à l’échelle nationale, va perdurer au moins jusqu’à la fin de l’année. Nous manquons encore de visibilité sur 2023 mais les signaux sont très positifs, les clients faisant la démonstration de leur appétence pour la rencontre physique. Côté professionnels de notre chaîne de valeur, ceux-ci travaillant actuellement en flux tendu, nous les interrogerons à la rentrée afin d’avoir leur prévision de marché. Mais pour l’instant, c’est business first.

Le congrès SYT 2022 est placé sous le thème des retrouvailles. Il y sera également question de transformations. Quels sont les grands enjeux de la filière ?

Notre univers évolue en permanence. Depuis ces 10 dernières années, nous avons vécu la montée en puissance du digital, un allié objectif qui a porté la croissance de notre secteur. Actuellement les mutations s’accélèrent, et il demeure quelques contraintes à gérer sur le volet phygital ou full digital notamment, telles que la qualité des contenus, le financement ou le modèle économique.

Concernant les grands enjeux de la filière événementielle, j’en distingue 3 principaux. Tout d’abord, l’innovation pour laquelle UNIMEV est pleinement engagée (...)

Concernant les grands enjeux de la filière événementielle, j’en distingue 3 principaux. Tout d’abord, l’innovation pour laquelle UNIMEV est pleinement engagée à travers notamment l’Innovatoire ou encore ses publications dans lesquelles interviennent des experts d’autres marchés que le nôtre. L’innovation de notre secteur doit porter sur les outils et les services à mettre en place pour être totalement en phase avec les attentes de nos clients. A ce titre, notons que notre marché n’a pas eu à faire face à un disrupteur. Peut-être que ce dernier n’est pas encore arrivé ou bien que les entreprises françaises sont en capacité d’évoluer en permanence. Je pencherais d’ailleurs pour cette seconde option.

Deuxième grand sujet que nous ne découvrons pas non plus, celui de la RSE. Début janvier par exemple, nous avons signé avec Créalians et LEVENEMENT l’Engagement pour la Croissance Verte (l’ECV) porté par le gouvernement. Le sujet de la RSE vient se greffer à la réflexion à mener sur les modèles économiques, sur les relations sociales à avoir avec l’ensemble de nos salariés. Des réflexions à mener au niveau de la filière. Celle-ci doit faire des propositions et inspirer les entreprises du secteur.

Enfin, notre dernier enjeu porte sur la transformation des métiers. Nous devons attirer des talents spécialistes du marketing digital, de la data, ou encore du contenu qui ne viennent pas spontanément dans notre secteur d’activité. Il y a donc un gros travail engagé sur l’évolution de l’enseignement supérieur afin de garantir une adéquation avec les métiers d’aujourd’hui et de demain.

Ces jeunes talents ne risquent-ils pas de bouder ce secteur, comme d’autres le sont en raison de leur empreinte carbone ?

Par définition très visible, l’événementiel aurait pu faire l’objet de bashing, or ce n’est pas le cas. Le sujet de l’impact du secteur sur l’environnement, nous ne le balayons pas d’un revers de la main, bien au contraire. Demain, nous ne ferons plus l’événement tel que nous le faisons il y a quelques années. L’ECV portant sur les déchets que nous avons signé avec l’Etat va par exemple dans le sens de l’amélioration des usages.

Si les clients sont sensibilisés aux problématiques environnementales, il faut maintenant qu’ils s’accaparent la démarche positive dans laquelle nous les amenons.

Il faut faire évoluer les comportements de nos clients sur la question de l’empreinte carbone des events. La bonne nouvelle est qu’en évoluant, l’événementiel fait aussi avancer tous les autres secteurs. Si les clients sont sensibilisés aux problématiques environnementales, il faut maintenant qu’ils s’accaparent la démarche positive dans laquelle nous les amenons.

Vous aviez interpellé les politiques sur ces enjeux avec un récent Livre blanc. Au lendemain des élections législatives et d’une probable recomposition du gouvernement, quelles sont les attentes d’Unimev ?

Notre attente structurelle demeure toujours d’être rattaché à Bercy et à un ministre délégué en charge notamment du tourisme d’affaires et de l’événementiel. Le Livre blanc que vous évoquez a été très largement diffusé auprès des élus et serviteurs de l’Etat et nous avons rencontrés des dizaines de parlementaires pour leur expliquer l’impact de notre secteur d’activité. Certains d’entre eux seront d’ailleurs présents sur le congrès SeeYouThere. Si les politiques connaissent l’événementiel, ils n’évaluent pas ou mal la filière.

A partir de la rentrée nous allons pouvons travailler avec un groupe de sénateurs et de députés sur les spécificités de nos entreprises et faire avancer des sujets particuliers et qui méritent des éclaircissements. Nous voulons également travailler avec Business France pour faire la promotion d’événements qui se déroulent en France versus à l’étranger. Les différents points de notre Livre blanc seront d’ailleurs prochainement réactualisés pour faire l’objet d’une nouvelle publication, notre livre de chevet pour les années qui viennent !  

Quels seront les grands moments de cette édition nancéenne du congrès SYT ?

La volonté de notre programme était de faire parler des personnalités inspirantes. Des personnes capables de montrer qu’il est toujours possible de surmonter les difficultés, tel Philippe Croizon, ou ouvrant le volet politique à l’image de l’éditorialiste Christophe Barbier qui nous parlera des évolutions sociétales, du rôle des entreprises et des politiques dans ce nouveau paradigme.

Nancy nous prépare un programme off magnifique qui marquera les esprits, avec de belles soirées en perspective !

L’esprit de l’événement sera donc à la réflexion, certes, mais avec l’objectif de mettre en application  ce que l’on aura appris au cours de ces deux jours. Enfin, outre les moments de rencontres très attendus, Nancy nous prépare un programme off magnifique qui marquera les esprits, avec de belles soirées en perspective !

En savoir plus sur...

Les événements rattachés

mer. 29 juin 2022
ven. 01 juil 2022
Nancy

Centre de congrès Prouvé

Replay

SYT 2022

Image
SYT 2022

16:30

Places aux retrouvailles !


Le rendez-vous annuel des professionnels de l'événementiel "See You...

À lire aussi

Image
Evénement vs Event ?

Evénement vs Event ?

On me demandait récemment s’il n’y avait pas trop d’événements désormais. Ma réponse a été – restant...