Entretiens

« L’avenir de la presse sera de plus en plus digital, mais aussi, probablement, de plus en plus local. »

Comment se porte la presse aujourd'hui ? Et demain ? Dorothée Thuot, présidente de DotEvents, société organisatrice de La Presse au Futur, les 26 et 27 novembre prochains, dresse le bilan de l'état de la presse print et digitale, et fait le point sur les tendances et les solutions pour l'avenir. Entretien. 

Publié le 30/10/2019 à 17:19, mis à jour le 30/10/2019 à 17:19.

Photo de Dorothée Thuot
© DR

On a le sentiment que la presse ne se porte pas très bien. Est-ce un constat que vous partagez ?
Oui et non. C’est vrai que la diffusion de la presse papier connaît des difficultés. Mais celle de la presse digitale se porte bien : les éditeurs ont enfin trouvé des solutions pour rendre leur accès payant et, de ce fait, accélèrent leur croissance en abonnements numériques.  
Nous sommes en train de passer d’un modèle économique print à un modèle économique digital. 
Par ailleurs, les titres de presse sont des marques. Or, il y a désormais un écosystème de marque qui se vend, se déploie, et se diversifie : certains titres proposent de la formation payante, d’autres de l’événementiel sous toutes ses formes (festivals, comme Les Inrocks qui ont racheté Rock en Seine, cafés comme Néon, boutiques, comme Fou de pâtisserie qui a ouvert des magasins dans Paris, développements à l’international, etc.) La presse a des armes pour lutter. De plus en plus d’acteurs, notamment de jeunes start-ups proposent de nouveaux outils pour la presse. Les quotidiens sont tous en train de dynamiser leurs sites Internet pour acquérir de nouveaux abonnés numériques payants. Sur le plan publicitaire également, le brand content est un véritable atout pour la presse et de nombreux titres de presse se dotent de leur agence de contenu : tous essayent d’augmenter par ce biais leurs recettes publicitaires. 
La grande préoccupation aujourd’hui, c’est la réaction de Google et Facebook par rapport aux droits voisins. Une thématique y est consacrée lors de La Presse au Futur. 

Pour vous l’avenir de la presse est dans le digital ?
Immanquablement. Même si, encore aujourd’hui, l’usage dépend du moment et de l’objectif. Il est toujours plus difficile de feuilleter un magazine sur un écran. Le digital et le papier reste complémentaires. 

Quelle est la place de la Presse au Futur dans ce contexte ?
C’est un carrefour de rencontre incontournable de la profession. La Presse au Futur est le lieu où les éditeurs de presse vont venir chercher des solutions pour mieux produire, mieux vendre, mieux diffuser. 
C’est un endroit pour découvrir les innovations du secteur, avec des solutions spécifiques pour la presse. Le salon est également une université ; nous proposons des ateliers, et un cycle de formations avec l’ESJ : la vidéo mobile, comment construire une newsletter, les nouveaux formats de contenus, etc. Enfin les conférences et les débat permettent de dresser un état des lieux des tendances du secteur. 

Qu’est-ce qui change à la Presse au Futur édition 2019 ? 
L’ACPM a décidé d’organiser Demain la presse au sein de presse au futur à destination des régies, agences médias et annonceurs, le mardi 26 novembre. 
Par ailleurs, nous avons monté un cycle de formation en partenariat avec ESJ Pro qui aura lieu pendant La Presse au Futur. 
Enfin, nous allons avoir un plateau vidéo où seront réalisées des interviews d’exposants, de conférenciers, etc. Les vidéos seront diffusées pendant le salon, et seront visibles en replay par la suite. 

Coté programme de conférences, quels sont selon vous les temps forts ?
Nous traitons pendant deux jours tout à la fois du contenu et de la publicité. Une matinée spécifique est entièrement dédiée à la presse professionnelle. Nous aurons notamment une thématique sur la presse quotidienne régionale. Une journée sera consacrée à la diffusion, avec les principaux acteurs du secteur. Nous parlerons également des stratégies de diversification de la presse magazine. 
Enfin, pour la deuxième année consécutive, nous effectuons une ouverture sur l’Europe, avec le point de vue européen par rapport aux stratégies de diffusion.

La loi Bichet a été récemment et profondément renouvelée, modifiant les règles. Allez-vous aborder le sujet ? 
Lors d’une session d’introduction à la matinée, nous dresserons un état des lieux de la loi Bichet avec une conférence baptisée « La réforme du système de distribution de la presse : où en est-on ? », animée par Fabrice Casadebaig, sous-directeur de la Presse écrite et des médias de l’information, à la Direction générale des médias et des industries culturelles du Ministère de la Culture, (DGMIC). De même, lors du déjeuner Diffusion, Cécile Dubarry, Directrice Générale de l’ARCEP, tracera les grandes lignes de la distribution en 2030 et les conséquences de la réforme de la loi Bichet.

Vous allez également remettre des Trophées lors d’un dîner à l’Unesco. Quelles sont les nouveautés ?
Chaque année, nous essayons de coller aux réalités du marché. Cette année, deux nouveaux trophées seront donc remis : Meilleure innovation Podcast, et Dynamisme dans la presse locale et régionale.  

Comment voyez-vous le futur de la presse ?
L’avenir de la presse sera de plus en plus digital, mais aussi, probablement, de plus en plus local. Il est désormais possible de faire des impressions numériques à courts tirages, ce qui permet d’éditer des journaux très localisés, qui servent de supports pour une publicité très ciblée. 
De même, de nombreux acteurs sont en train d’émerger, dans le domaine de la réalité augmentée, du podcast, de la vidéo… 
Enfin, la convergence des médias est un phénomène qui devrait évoluer, voire s’intensifier, à l’image des Echos qui possèdent Radio Classique et viennent de racheter Mezzo. 
Il reste encore des modèles à inventer.

DOtEvents organise également Créativ’Book, le 25 novembre. En quelques mots, quels en seront les temps forts ?
Creativ’Book est le seul salon en France sur les technologies du livre, numérique ou print. Nous attendons 400 éditeurs pour une vingtaine d’exposants, avec des conférences sur des thèmes d’actualité et des ateliers exposants. 
Au déjeuner, nous avons la chance de recevoir Claude de Saint-Vincent, directeur général de Média Participations qui va venir délivrer une vision globale et prospective. 
Mais il faut rappeler que Créativ’Book se déroule sur une seule journée, les temps forts ont lieu du matin au soir !

En savoir plus sur...

Les événements rattachés

mar. 26 nov
mer. 27 nov
Paris
New Cap Event Center
Replay

13e édition La Presse au Futur 

Image
Bannière Presse au futur

08:30

Quelles stratégies et solutions pour la presse demain ? C'est le sujet abordé via différents formats...

À lire aussi