L’édito

Voici venu le temps des festivals

La politique et la météo nous feraient presque oublier que nous entrons dans l’intense période des festivals. Avec l’arrivée de l’été et de la Fête de la musique, la programmation de grands rassemblements culturels, qu’ils soient musicaux ou plus largement artistiques, s’accélère.

Par Laurence Rousseau, publié le 19/06/2024 à 16:42, mis à jour le 19/06/2024 à 23:07.

Voici venu le temps des festivals
© Unsplash

Après une très bonne année 2023, notamment pour les manifestations musicales boostées par une consommation de musique live en pleine expansion, quelle sera la tendance de 2024 ? Les Jeux olympiques et paralympiques ont quelque peu rebattu les cartes et les calendriers. Entre les festivals maintenus mais devant limiter la mobilisation des forces de l’ordre, et les événements de grandes ampleurs qui ont dû ajuster leurs dates, 2024 sera sans aucun doute une année particulière pour le secteur. Mais, côté public, l’engouement ne se dément pas, quitte à parfois braver des conditions météo exécrables, comme ce fut le cas lors de la dernière édition de We Love Green. En écho, la concurrence entre festivals bataillant pour aligner les plus beaux line-up est bien réelle. Aussi, si l’on doit retenir une explication parmi d’autres à l'engouement pour ces événements, ce sera sans nul doute la capacité des festivals à extraire leurs publics de leur quotidien, de faire se frotter ces publics différents entre eux, et de créer une bulle spatio-temporelle de communion. Des atouts bien appréciables par les temps qui courent.

À lire aussi