L’édito

Relance… remettez-vous la tête à l’endroit ! 

Rien ne sera jamais plus comme avant et c’est tant mieux. Le digital nous aura fait progresser tout au long de la chaîne de l’event. De la conception, à l’inscription, la production, la diffusion et j’en passe. Ça y est, c’est bon ? Alors on oublie trois secondes le numérique et on refait fonctionner nos neurones.

Par Xavier Dordor, publié le 31/03/2021 à 15:53, mis à jour le 31/03/2021 à 17:04.

Relance… remettez-vous la tête à l’endroit !, un édito de Xavier Dordor
© Olav Ahrens Røtne

Ces temps-ci, on n’arrête pas de nous poser la question : « quelle plateforme recommandes-tu ? » « as-tu entendu parler de la solution xy, elle semble plus conviviale que la zz mais on ne peut peut-être pas la déployer aussi largement »… Aussi, « untel a pluggé ça et ça… ». Je ne peux, ni ne veux, donner aucune réponse, car l’urgence n’est pas là. Elle est de savoir au bout du confinement ce que vous voulez faire en matière d’event. La stratégie avant la technique, la technique au service de la stratégie.

Interrogez-vous : si vous êtes organisateur de salons, qu’est-ce que le Covid a changé dans la définition comme dans l’exercice de votre métier. Comment le réinventer (sans fusion de salons en difficulté) ? Qu’avez-vous appris en 12 mois ? Quels sont les enjeux ? Vers quelles cibles prioritaires ? Et avec quel business model ? Votre univers concurrentiel a-t-il profondément évolué ? Y'a-t-il eu une certaine ubérisation positive ? Et vos concurrents, qu’ont-ils appris/fait/imaginé/réussi que vous n’avez pas transformé ? Quel partenaire potentiel vous a scotché depuis un an ? Faites honnêtement l’exercice et cherchez la transformation poste par poste, disruptez point par point puis globalisez. Pas l’inverse, sinon vous resterez dans le connu, le plausible. 

De même, si votre enjeu est de créer des events pour passer des messages en interne, à votre écosystème ou au marché.... Qu’est-ce que la digitalisation sous contrainte pendant 12 mois vous a appris pour l’avenir ? Pouvez-vous faire une analyse de ses apports car il y en a eu certainement sur des leviers importants…et si vous faisiez appel à un panel pour avancer et/ou pour valider/infirmer quelques idées ? Quelles formes vont prendre vos events ? D’ailleurs, y'a-t-il des alternatives aux events…plus souples, plus inattendues pour de nouveaux objectifs ? C’est tout cela que vous devez balayer sans tabou.

Concevez et construisez vos scénarios et nourrissez leur réalisation…

Et puis posez-vous deux questions de conjoncture. 1/ Que voulez-vous que vos cibles perçoivent comme rupture immédiate et évidente lors de la reprise ? 2/ Quelle place réservez-vous à l’humain dans cette relance ou ses premières actions ? C’est là où l'on vous attend plus que sur la plafetorme tartempion ou so and so suivant que vous choisissez une solution française ou internationale.

À lire aussi

Image
Profils

Bruits de couloirs

Vues, lues, entendues, testées... Les infos repérées cette semaine par la rédaction et qui méritent...