L’édito

Ne (nous) masquons pas la réalité ! 

La rentrée n’est pas encore au rendez-vous des espoirs de nombreux organisateurs d’events. Elle ne l’est d’ailleurs pas plus pour d’autres secteurs à commencer par l’Etat qui n’y voit pas clairement : le masque est mal mis et cache aussi les yeux, semble-t-il. Le décalage à la rentrée quand il n’a pas été reporté ne donne guère plus de visibilité à date.

Par Xavier Dordor, publié le 26/08/2020 à 16:02, mis à jour le 27/08/2020 à 10:04.

Ne (nous) masquons pas la réalité !, édito de Xavier Dordor du 27 août
© DR

Et pourtant les instances de tutelles (Ministères, Franck Riester soi-même…) et professionnelles (Unimev/LEVENEMENT…) se sont agitées pour que septembre soit un eldorado ou une utopie mobilisante. Les jauges ont été décidées, leur application (par hall et en simultané) sont en cours de précision, les bonnes volontés et les compétences n’ont pas manqué pendant l’été. Merci à tous. Et l’effort continue pour un encadrement aussi efficace qu’acceptable. 

L’impact direct de la jauge des 5000 porte sur 100 manifestations /foires et salons comme le montre l’infographie ci-dessous. Assez peu finalement dans la filière média communication.

Image
 infographie événement

L’impact psychologique de la menace d’un retour de la pandémie sous des formes de circulations nouvelles reste préoccupant

L’impact psychologique de la menace d’un retour plus massif de la pandémie sous des formes de circulations nouvelles est nettement plus important et c’est lui qui reste préoccupant. Car maintenant, on peut mieux suivre cette circulation grâce aux tests massifs de type PCR et chacun a une certaine pratique de la distanciation. Contre cette carence psychologique, il faut développer l’usage des armes sanitaires à notre disposition individuelle et collective, mais aussi faire confiance.

Aussi certains signes méritent d’être salués. La BPI a réalisé une mobilisation exceptionnelle pendant tout l’été sous la houlette de Patrice Bégay avec les complicités locales, actives et personnelles de nombreux chefs d’entreprises et patrons de marques. Les 1ers événements de la rentrée sont cette semaine l’Université d’été du Medef qui montre la mobilisation des grands acteurs du business. Et la semaine prochaine, les Heavent Meetings de Cannes par WeYou Group accompagnés par cette très belle initiative de la journée [A]LIVE par LEVENEMENT pour réfléchir à la refondation des events notamment btob. Sans oublier le OUAÏ, tout un symbole, université d‘été pour le développement des events eco-responsables.

De très nombreux events se maintiennent ou se construisent dans des dimensions physiques/digitales/phygitales/virtuelles par des acteurs responsables qui gèrent des protocoles contraignants. Rendons grâce de leur professionnalisme, et faisons leur confiance en participant personnellement à ces events responsables au micro et dans la salle. Envoyons des collaborateurs bien formés et informés pour que la connaissance circule et pas le virus. Ces events sont des lieux où se nouent des liens en one to one, des accords d’entreprises, où s’échangent des avancées qui permettent les innovations de demain. Demandons des normes qui protègent et exigeons les protocoles d’applications au cas par cas, mais continuons à travailler ensemble. Le télé travail et le digital sont des fabuleux outils mais les Rencontres, les Summits, les Forums sont nécessaires pour mieux fédérer, valoriser, transmettre…

Bonne rentrée. 

À lire aussi