L’édito

Jamais sans elles 

À quelques jours de la Journée internationale des droits des femmes, MyEventNetwork dédie cette Good Event Newsletter à toutes les femmes de l’event qui font avancer la cause de la RSE. 

Publié le 01/03/2021 à 11:44, mis à jour le 01/03/2021 à 16:53.

Jamais sans elles
© DR

Si la thématique n’est évidemment pas genrée, les questions de parité, d’entrepreneuriat ou de leadership au féminin, de sexisme ou de harcèlement font partie prenante de cette responsabilité sociétale des entreprises aux valeurs plus ou moins bien partagées. Certes, le débat sur l’égalité des sexes s’accélère, portée par une nouvelle génération de femmes – mais aussi d’hommes – qui rejette un modèle patriarcal fissuré sous le poids de revendications légitimes. Autre signe des temps, la prise de parole des femmes se libère. Une parole qui interroge et inquiète parfois mais ô combien libératrice pour les intéressées. Il faudra s’y habituer et surtout apprendre à écouter.

Les mouvements et réseaux #JamaisSansElles, Les Lionnes, Femmes d’Infuence, Toutes Femmes Toutes Communicantes ou encore Les Expertes participent de ce mouvement d’expression légitime. Reste malgré tout des réalités. Les femmes qui occupent des postes de direction le sont pour moitié au sein d’entreprises qu’elles ont elles-mêmes créées et leur nomination à la tête de sociétés existantes reste marginale, bien que l’on constate une progression. Dans le secteur des events, même constat. Des femmes, peu nombreuses, dirigent des agences qui sont généralement les leurs. Enfin, la parité peine toujours à être assurée dans la programmation des events et les prises de parole. On sait que la solution viendra de davantage de mixité aux postes de décision. Désormais, la voie est ouverte pour davantage d’inclusion, de respect de l’autre, de notre environnement, de ce qui fait notre bien commun. C’est aussi cela le « nouveau normal ».

Laurence Rousseau

À lire aussi