L’édito

Franchement, cela fait un bien fou, même si…

Consulter la metéo des events de la rentrée dans la timeline de MyEventNetwork, cela fait un bien fou. Le bleu domine à fin août et ce n’est plus le bleu de la mer, tandis que le rouge s’estompe : la belle affaire ! Les pictos bleus se multiplient jour après jour illustrant le grand retour des events en présentiel.

Par Xavier Dordor, publié le 08/07/2020 à 15:26, mis à jour le 08/07/2020 à 15:26.

Visuel Edito 24/10
© Getty Images

Oh bien sûr, il ne faut pas se leurrer, on le sait, les events digitaux, ceux qui arborent un picto rouge, dominent outrageusement en juillet (hors Ratecard au Touquet ou Les Napoleons au Stade Roland Garros…). Ils ont toujours le vent en poupe et, comme les coups de vents, ils ne s’annonceront en septembre qu’au dernier moment. Donc la rentrée est naturellement bleue grâce aux events physiques, mais aussi parce que le rouge du digital n’est pas encore à l'horizon. (Hum, hum… Mesdames messieurs les organisateurs, entre nous, vous avez peut-être tort de vous y prendre si tard pour annoncer vos web conférences…)

Si le bleu domine sur la rentrée, ce n’est pourtant pas encore le beau fixe. C’est comme pour les plages cet été, on ne sait pas toujours anticiper. On craint les affluences sur un plan sanitaire et on les espère comme signes évidents de la reprise. Monaco pour le One to One, Cannes pour Heavent, la Porte de Versailles pour les salons, Wagram pour le Grand Prix des médias CB News ou la Cigale pour le Grand Prix du Brand Content seront annonciateurs de l’été indien. Celui qui nous fera du bien. 

Mais comme à chaque rentrée, on sortira aussi le ppp (parapluie par précaution), on ne sait jamais. Et pour les events cette année, il s’apparente à la captation pour une diffusion plus large. C’est le bon côté du digital. 

À lire aussi