L’édito

Et si les events prenaient goût au good pour eux-mêmes ?

Le good chauffe les micros et remplit les salles. C’est le thème de rentrée. Pas un event n’y échappe. Good is good for business. Allons un peu plus loin. Et si les events cherchaient l’engagement et la RSE pour eux- mêmes ?

Par Xavier Dordor, publié le 18/09/2019 à 10:39, mis à jour le 18/09/2019 à 15:03.

Xavier Dordor portrait 1000
© DR

Déjà la semaine dernière, Arnaud Gallet, patron de la Retail Week chez Comexposium s’exprimait dans nos colonnes sur sa propre démarche eco-responsable : 4 tonnes de moquette en moins, des ampoules LED dans les espaces communs et sur les écrans, des matériaux réutilisables pour les décors… Du concret.
Et l’extension du domaine de la lutte pourrait toucher la parité des speakers, la source locavore des buffets (bio bien-sûr), l’arrêt des plastiques jetables, l’utilisation de papiers recyclés pour les programmes ou les goodies…
L
es events peuvent donner l‘exemple et MyEventNetwork peut même les aider à créer un label pour distinguer les meilleurs. Chiche ?

À lire aussi