L’édito

Covid vs RSE : accélération ou frein ?

On aimerait ne pas se poser la question. Et pourtant. La crise sanitaire a insufflé une nouvelle quête de sens, c’est sûr. « Parfois à l’excès et sans doute éphémère » diront les cassandres. Oublions-les. De l’excès nait souvent une nouvelle réalité. Et le temps même court laisse toujours un impact. En sortie de (première) crise, les entreprises, les marques s’interrogent plus que jamais sur leur engagement RSE. Dans l’exercice de leur mission, dans leurs actions, dans leurs prises de paroles. 

Par Xavier Dordor, publié le 07/09/2020 à 16:23, mis à jour le 07/09/2020 à 16:23.

 News Good #3 Covid vs RSE : Accéleration ou frein ?
© DR

On perçoit nettement cette tendance sociale et environnementale dans tous les thèmes des conférences ou des webcasts lancés depuis la rentrée. Le good fleurit dans tous les programmes, les speakers militants sont très recherchés. Dans les médias, TheGood nouvel éco système d’information RSE en a profité pour éclore et relayer l’information des marques engagées. Tout devient good ou tente de l’être. 

Question organisation, les events présentiels récents, à Cannes ou à Paris, ont dû se plier à de nouvelles règles quitte à diminuer le plaisir des retrouvailles. Nouvelles économies obligent. C’est là le nœud de la question RSE de rentrée dans la construction des events. Toutes les bonnes intentions se heurtent au mur des moyens disponibles. Toutes les bonnes solutions sont tailladées pour rentrer dans les enveloppes budgétaires. Accueil, aménagements, hébergement, restauration sont rabotés quitte à recréer des frustrations. Des solutions existent mais elles ont souvent un coût.

Il faut le comprendre et l’accepter. L’après Covid ne se fera pas en un jour ni même en une rentrée. 

Que le good soit avec vous !

À lire aussi