L’édito

2019 : année de toutes les transformations

L’année 2019 touche à sa fin. Pour MyEventNetwork, c’est l’occasion de dresser le bilan : depuis notre lancement, en avril dernier, que s’est-il passé sur la scène des events de la communication, des médias, du digital et du retail ? Retour sur une saison d’événements.

Par Cécile Blanchard, publié le 18/12/2019 à 10:33, mis à jour le 19/12/2019 à 12:54.

Edito 2019 année de toutes les transformations
© Getty Images

Premier constat : des événements, il y en a plein ! 472 events ont été répertoriés dans notre agenda entre avril et décembre (et c’est sans compter ceux que nous avions repérés au mois de mars…). Certains mois sont d’ailleurs plus fertiles que d’autres, comme les mois de juin et de novembre (respectivement 94 et 92 événements chacun). Enfin, certains jours ont particulièrement la cote auprès des organisateurs. Notez par exemple qu’il y a peu d’events le lundi et le vendredi, tandis que certaines dates comptabilisent à elles seules plus de 10 conférences : c’était le cas le 14 novembre avec 15 manifestations, les 20, 21 et 28 novembre avec 12 events, ou encore le 12 juin, jour de tous les records avec 17 conférences ! 

Question thématiques, l’année 2019 aura mis à l’honneur l’engagement et le green. C’était déjà le cas avant l’été, puisque nous avions alors identifié trois tendances : les femmes, l’engagement, et le « green ». Ça a donc continué à la rentrée, même si, plutôt que de parler de « green », les événements ont plus particulièrement mis l’accent sur la responsabilité. Le Club des Annonceurs a ouvert le bal à la rentrée avec sa Big Session, le 11 septembre, consacrée au « Purpose for good ». Le lendemain, le lancement de la chaire Good in Tech était l’occasion de se demander si le numérique responsable était une utopie. Le même jour, The Good Company posait la question : Et si la responsabilité des marques était le nouveau ROI ? lors de sa conférence baptisée Devenez Heroïste. Le secteur du luxe s’est d’ailleurs largement positionné sur ce terrain, comme lors du petit déjeuner Culture Luxe sur le thème « Conscious luxury », le 19 septembre, ou, le 8 octobre, avec EMEA Luxury Inspire qui décryptait l’appétence des clients du luxe pour des marques engagées.
A ce sujet, l’agence Lonsdale organisait en octobre une série de conférences pour inciter les marques à aller vers le « good » et les conseiller, la bien nommée « Go Good ». Enfin, le mois de novembre a clos l’année en apothéose avec, le 28, la question cash posée par La Poste Solutions Business « Les entreprises responsables peuvent-elles faire du e-commerce ? » et la conférence organisée par M6 Publicité « Le temps des marques responsables. »

La transformation numérique a également été au cœur des débats, avec une grande tendance en cette fin d’année 2019 : replacer l’humain au cœur des changements. Car le constat semble unanime : la première vague de transformation est passée et n’a pas fourni les résultats escomptés. C’était le thème principal de Shift by BVA, le 15 octobre qui proposait de passer de la vision à l’action et du HUBFORUM, les 15 et 16, qui incitait les entreprises au « Smart reboot now ! » , tandis que le lendemain une conférence sur « La transformation digitale des entreprises » (reprise ensuite à Nantes) présentait les témoignages recueillis auprès d’une cinquantaine de dirigeants d’entreprises sur le sujet. Enfin, le 21, l’institut 9G+ s’interrogeait « Transformation digitale : où sont passés les DG ? » et cherchait des pistes de réflexion pour une transformation réussie. 

Enfin, les médias se sont taillé une place de choix dans les thématiques des events de ce dernier trimestre, avec, plus précisément des questionnements sur leurs futurs. Le 5 septembre, les Rencontres de l’Udecam inauguraient la saison avec le thème du New Deal Média, qui a permis de réfléchir tout à la fois à la monétisation du secteur, à sa réinvention et à sa diversité comme source de richesse. Le 19 septembre, GoCardless faisait intervenir des experts sur la transformation digitale des médias et ses leviers de réussiteMédias en Seine, le 8 octobre, sous-titré « le festival des médias de demain » a été l’occasion de débattre sur l’avenir du secteur et ses innovations. La monétisation des médias était le thème d’AdForecast #3, le 1er octobre, mais aussi de la conférence du GESTE, le 10, baptisée « Economie de la donnée dans les médias » et de celle du 13 novembre sur les « Contenus payants », ou encore de la Rencontre #DigitalTrends, le 10 décembre, qui se demandait « Comment le modèle premium s’installe-t-il dans le paysage économique des médias ? ». Le 7 novembre, DemainLaPresse évoquait les différentes pistes de réinvention de la presse et les nouveaux formats en compagnie de témoins clés ce qui était également l’ambition de La Presse au Futur les 26 et 27 novembre, qui hébergeait d’ailleurs pour la première fois DemainLaPresse chez les indépendants. Enfin, le Colloque NPA/ Le Figaro, le 21 novembre, s’interrogeait sur les futures trente Glorieuses, et réunissait les plus grands dirigeants de l’audiovisuel public et privés pour débattre du projet de loi sur l’audiovisuel et de l’avenir du secteur.

Au final, c’est la transformation sous toutes ses formes qui aura marqué 2019, et plus particulièrement ce dernier trimestre : transformation des marques vers plus de responsabilité, transformation digitale des entreprises et transformation des médias pour parvenir à survivre financièrement et à répondre aux nouveaux usages.

À lire aussi

Image
Initiatives solidaires covid-19

Tous solidaires !

Cette semaine, les initiatives solidaires continuent à se multiplier de la part des professionnels....