Bruits de couloirs

Impact France appelle les entrepreneurs et dirigeants à se mobiliser contre l’extrême droite

Dans un communiqué, le collectif de 15 000 entrepreneurs et dirigeants d'entreprises engagés dans la transition écologique et sociale invite "le monde économique à se mobiliser et à agir durablement sur les racines de ce vote, en contribuant à une société plus juste, plus solidaire et plus durable".

Par Émilie Kovacs - The Good, publié le 19/06/2024 à 16:50, mis à jour le 19/06/2024 à 23:07.

Mouvement Impact France
© Mouvement Impact France

Suite aux élections européennes du 9 juin, le Mouvement Impact France a exprimé son “son inquiétude quant aux conséquences d’une éventuelle victoire de l’extrême droite aux élections législatives anticipées” dans un communiqué. Le collectif de 15 000 entrepreneurs et dirigeants d’entreprises engagés dans la transition écologique et sociale ajoute “une victoire de l’extrême droite signifierait le déclin économique de la France (…) Nous considérons qu’un gouvernement d’extrême droite fragilisera notre économie, empêchera toutes ces transformations d’intérêt général et affaiblira profondément notre Nation“.

Suppression des réglementations favorisant la transition des entreprises et luttant contre les pratiques de concurrence déloyale, arrêt du développement des énergies renouvelables, arrêt des investissements dans la transition écologique contenus dans le Pacte Vert, logique de discrimination inscrite dans la Constitution, programme non financé…(…) ne pourront produire qu’une dégradation de la situation économique et de l’emploi, une mise à l’arrêt de la transition écologique au moment où le reste du monde accélère, une conflictualité et une précarisation exacerbée au sein de la population“, ajoute le MIF qui appelle “les acteurs économiques à prendre toute la mesure de ce risque et à agir en tant qu’entreprises responsables, œuvrant à davantage de cohésion sociale, d’apaisement et de durabilité de notre économie“.

Caroline Neyron, DG du Mouvement Impact France, ajoute à The Good : “nous voulons travailler sur les racines de ce résultat électoral afin de changer la donne. Nous ne voulons pas de conflits supplémentaires dans une société qui n’en n’a pas besoin“.

À lire aussi